Navigation Mac

Le blog

Apps de navigation : les nouveautés du Printemps 2013

Ça bouge du côté des éditeurs d’applications pour iOS. Les mises à jour se succèdent et les fonctions nouvelles apparaissent. Petit tour rapide des nouveautés virtuelles, car je n’ai encore rien testé en mer. Cela va venir, n’en doutez pas !

Navionics Marine: Europe

Après le Nav Module, apparu il y a bientôt un an, et dont je m’étais fait l’écho en septembre dernier (¹), Navionics a ajouté deux nouvelles options payantes à son application : Option Carte Perso et Autorouting, au même tarif que la première, soit un peu moins de 5 € chacune. Au passage, il faut noter que la zone Europe a perdu les îles de l’Atlantique : Canaries, Madère et Açores, pour des raisons de redevances hydrographiques. C’est l’application Marine: Asia&Africa qui en hérite.

Option Carte Perso

navionics marine:europePermet de personnaliser l’affichage de la carte selon les besoins de l’utilisateur. Visualisation d’une zone de faible profondeur, d’une zone de pêche entre deux niveaux de profondeurs, affichage de la nature des fonds (informations textuelles détaillées disponibles par un tap sur une zone), réglage du niveau zéro des cartes (?). Aux navigateurs de juger de l’utilité de ces options qui semblent plutôt destinées à la navigation côtière, à la pêche et au petit cabotage. Ce qui représente néanmoins la grande majorité des utilisateurs de cette application.

Autorouting

Une option astucieuse qui permet de calculer automatiquement les points de passage contournant une côte ou des obstacles entre un point de départ et un point d’arrivée. Attention, il ne s’agit pas de routage. Simplement le contournement des dangers en fonction des paramètres du bateau fournis dans les réglages de l’application : tirant d’eau, tirant d’air et largeur. Le résultat doit être utilisé avec prudence :

iSailor

Support de l’AIS

Depuis la version 1.5.2, iSailor supporte les données NMEA provenant d’un récepteur ou transpondeur AIS via le protocole TCP/IP. Comme avec iNavX, il suffira de connecter l’appareil en WiFi à un multiplexeur ou un AIS équipé lui-même d’une transmission WiFi (²) pour pouvoir afficher les cibles sur la carte, ainsi que la position et le déplacement du bateau (COG/SOG) fournis par un transpondeur (Class B uniquement). Cette option est vendue 9 € en achat intégré.

Je testerai cette fonction le week-end prochain à Hyères sur le Lagoon 38 et j’ajouterai une capture d’écran à ce billet. Un nouveau réglage « Tips » a été ajouté pour expliquer en quelques images les astuces de manipulation de cette application. C’est bienvenu car l’aide à l’utilisation faisait vraiment défaut.

Imray

L’éditeur a ajouté également le support de données NMEA, mais par le biais d’une application payante du concepteur (Tucabo) : Instruments de bateau vendue 6 €. Cette application permet l’affichage sur les cartes Imray des données NMEA et des cibles AIS reçues par un appareil connecté en WiFi (Multiplexeur ou autre).

BlueChart

Garmin a apporté plusieurs améliorations à son application. Mais cela va surtout dans le sens de son intégration à ses gammes de produits traditionnels.

Premium Weather

En plus de l’affichage des données de vent, fourni en standard, l’option Premium Weather permet d’afficher les dernières images satellite de nébulosité et radar de précipitations sur les cartes. Pour 3,59 €, j’aurai préféré les données GRIB de pression et de précipitations, beaucoup plus utiles ajoutées au vent.

Transfert sans fil

L’application peut communiquer en Bluetooth et en WiFi. Essentiellement avec le point d’accès WiFi vendu par Garmin pour échanger waypoints, routes et traces avec ses gammes de traceurs. La dernière version 1.3 prend en charge les appareils GPSMAP série 8000 et la toute nouvelle montre Quatix conçue par la marque. Si vous n’avez pas encore entendu parler de la Quatix, c’est que vous rentrez d’un périple en Patagonie ! Si le produit tient ses promesses, ce sera sans nul doute la prochaine addiction des bo-bos régatiers qui arpentent nos pontons. Et pour une fois, ce n’est pas Apple qui l’a faite 😉


(¹) Les nouveautés de la rentrée
(²) Voir les billets sur les multiplexeurs et les appareils AIS

(?) Je m’interroge vraiment sur cette fonction qui recalcule toutes les sondes, ce qui peut comporter des risques certains pour la sécurité.

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

Un Commentaire

  1. Merci de ces news. Pour avoir acheté la nouvelle version hd pour iPad 3 wifi de navionics j’ai maintenant un pb de connexion avec le GPS blue tooth gns5870 qui n’est plus reconnu par l’appli. bien qu’appairé correctement avec l’iPad ! Je ne trouve pas de solution . Rebooté iPad et GPS et appli rien y fait. Je suis preneur d’une idée merci