Navigation Mac

Le blog

Avec IsatHub, Inmarsat promet de vous connecter ­­– beaucoup – plus vite [MAJ]

Après l’annonce en grande pompe du GO! par Iridium il y a quelques mois, mais toujours pas disponible, Inmarsat vient de présenter IsatHub au salon CommunicAsia qui vient juste de fermer ses portes à Singapour. La concurrence est sévère entre les deux industriels, mais contrairement à Iridium plus orienté vers les utilisateurs grand public, Inmarsat s’adresse principalement à un marché professionnel.

IsatHub est un point d’accès WiFi permettant de router tous vos appareils mobiles vers le réseau satellitaire Inmarsat. Plus besoin de connexion cellulaire, IsatHub apporte une connectivité mondiale à vos tablettes et smartphones.

Il suffit de pointer le IsatHub vers l’un des trois satellites Inmarsat (¹) en utilisant les indicateurs lumineux du signal (leds) , et l’appareil se connecte au réseau Inmarsat, devenant ainsi un point d’accès Wi-Fi pour tous les appareils mobiles (tablettes, smartphones) situés à moins de 30 mètres. IsatHub supporte le protocole IP et permet donc à toutes les applications iOS (6+) ou Android (4.1+) qui se connectent à l’Internet d’utiliser la voix ou les données. Il sera possible d’envoyer des SMS, de communiquer par Skype, Viber ou toute autre application similaire, de se connecter aux réseaux sociaux, envoyer des mails, des photos, bref de communiquer comme à la maison. Le débit fournit sera de 384 Kbps descendant et 240 Kbps montant, ce qu’on peut considérer comme la tranche basse du haut-débit (²).

1. L’appareil IsatHub

Fonctions

  • Voix, texte, connexion internet avec smartphone et tablette (Support IP).
  • Mise en oeuvre et utilisation simplifiées.
  • Conçu pour Android, iOS (iPhone, iPad) smartphones et tablettes avec applications gratuites.
  • Couverture mondiale, sauf les Pôles.
  • Transferts de données jusqu’à 384 Kbps download, 240 Kbps upload.
  • Portée sans fil jusqu’à 30 mètres du IsatHub.
  • Antenne orientable avec indicateurs lumineux de force du signal.
  • Bouton d’alerte personnel permet d’envoyer un message d’urgence à un centre référencé.

Caractéristiques

  • Poids 850 grammes.
  • Dimension 179 x 170 x 30 mm.
  • Disponibilité réseau 99.9% du temps.
  • Serveur SIP intégré (³) avec auto-connexion aux systèmes HQ SIP compatibles.
  • Autonomie : jusqu’à 8 heures en veille, 2 heures en transmission (à puissance maxi 100% du temps).

 2. L’application IsatHub

L’application IsatHub Control App (iOS, Android) relie votre appareil mobile au réseau satellite mondial Inmarsat 3G à travers un terminal Wideye iSavi. IsatHub offre un service de connexion pour appareil mobile permettant à votre smartphone ou tablette d’accéder à internet hors de toute couverture cellulaire ou WiFi terrestre.

L’application fournit :

  • Assistance aux réglages.
  • Contrôle de l’accès partagé.
  • Affichage des données utilisées par les appareils multiples pouvant partager  une connexion unique IsatHub.

Autres fonctions utiles :

  • Indicateur de force du signal avec le réseau.
  • Enregistrement sur le réseau.
  • Gestion de chaque appareil connecté au service.
  • Contrôle d’accès et compteurs d’utilisation.
  • Indicateur de statut/charge de la batterie.
  • Sélection des pré-réglages de pare-feu.
  • Sécurité double niveaux.
  • Filtrage d’adresse MAC.
  • Contrôle WiFi par mot de passe.
  • Alerte température de l’appareil.
  • Bouton d’assistance personnelle.
  • Aide utilisateur.

3. Comparatif

Le IsatHub d’Inmarsat, est annoncé aux alentours de $1400, soit environ 1300 € TTC. Cela le destine plus à une clientèle professionnelle. On ne connaît pas encore la tarification des communications. Comparé à Iridium GO! la différence fondamentale est le débit. A 2.400 bps il est impossible de surfer sur Internet, encore moins d’utiliser Skype ou autre application VoIP. Iridium GO! conviendra mieux par son prix aux utilisateurs de phonie qui voudront se servir de leur smartphone pour faire leurs appels. Cela conviendra également pour de la messagerie à bas débit, comme les requêtes et la réception des fichiers météo GRIB, tout comme avec un Iridium Extreme ou un IsatPhone2.

Pour les utilisateurs exigeants devant continuer à accéder rapidement à Internet, par exemple pour continuer à gérer leurs affaires depuis le cockpit du bateau en toute tranquillité, IsatHub sera pour eux, car proposant un débit suffisant à un coût nettement inférieur à un Fleet Broadband ou un BGAN.

[MAJ du 15 décembre 2014]

MAIS ! Car il y a un “mais” : ne comptez pas utiliser IsatHub en navigation, car, pour verrouiller l’antenne au satellite avec un niveau maximum de réception, l’appareil doit être immobile. Le moindre mouvement de l’antenne diminue la réception jusqu’à provoquer la rupture de liaison. IsatHub est destiné à un usage au ponton ou dans un mouillage parfaitement calme. C’est avant tout un appareil destiné à un usage terrestre. Il ne possède pas non plus de connecteur d’antenne active, comme les stations d’accueil des IsatPhones.


(¹) Je rappelle que Inmarsat utilise une constellation de satellites géostationnaires.
(²) Selon les critères admis par l’OCDE.
(³) Session Initiation Protocol : standard de gestion de sessions utilisé dans les télécommunications multimédia (son, image, etc.). Standard le plus courant pour la téléphonie par internet (VoIP).

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

2 Commentaires

  1. Performances alléchantes, mais comme dit dans le petit reportage, cet appareil doit être en position fixe pour se caler sur un satellite > pas d’utilisation en mer possible. Il faudrait une antenne auto-pointante, ce qui va inéluctablement exploser encore plus le budget.

    • Il est probable qu’une antenne fixe externe soit nécessaire. Si l’appareil est disponible avant la fin août je pourrai peut-être réaliser un test en mer.