Navigation Mac

Le blog de Francis Fustier

C-Map revient en Europe

Amis navigateurs, connaissez-vous Altor ? Bien sûr que non, ne cherchez pas, moi non plus jusqu’à ce matin. Altor est un investisseur du nord de l’Europe qui se présente ainsi :

“Altor est une famille de fonds d’investissement privés centrés sur l’investissement dans le développement et les entreprises de taille moyenne d’origine nordique. Nous voulons créer des valeurs durables et améliorer concrètement en tant que partenaire privilégié pour les propriétaires et les gestionnaires dans la création de sociétés de classe mondiale. Nous travaillons avec une équipe nordique ayant une vaste expérience internationale dans des domaines tels les placements privés, conseil, banque d’investissement et divers secteurs industriels.”

Mais pourquoi donc en parler ?

Parce que Altor possède dans son escarcelle Navico, qui est la maison mère des marques d’électronique de marine Simrad, B&G et Lowrance, entre autres. Et une autre entité sous la coupe d’Altor se trouve être une sombre société totalement méconnue, Digital Marine Solutions. Tiens, ils possèdent aussi les skis Rossignol ! Mais je m’égare.

D.M.S. vient d’annoncer (¹) le rachat de la division marine de Jeppesen, et donc de la marque de cartographie C-Map, que Jeppesen s’était offerte en 2007 (²). Il faut croire que cet achat n’a pas rempli les espérances portées sur lui par la filiale du groupe américain Boeing, et qu’il a choisi de se recentrer sur son marché aéronautique de base. Toujours est-il que C-Map, après avoir traversé l’Atlantique de l’Italie au Colorado, opère neuf ans plus tard sa traversée retour vers l’Europe, et plus précisément la Norvège. Ce qui est probablement une bonne affaire pour Navico, qui peut équiper ses nombreux lecteurs de carte à bon compte, tout en continuant de fournir cette cartographie aux clients traditionnels de Jeppesen Marine / C-Map.

Quelle conséquence pour les plaisanciers ? Certainement pas une révolution. Mais la très mauvaise publicité faite à la cartographie C-Map par le spectaculaire échouage de Team Vestas lors de la dernière Volvo Race (³) n’est probablement pas étrangère à cette transaction, et il y a fort à parier que les acquéreurs vont tout faire pour redorer l’image d’une cartographie vectorielle historique, longtemps co-leader du marché avec le frère ennemi italien Navionics. De sérieuses améliorations sont à attendre, au grand bénéfice des utlisateurs finaux, vous et moi.

___
(¹) Communiqué de presse du 16 mars 2016
(²) Voir mon billet Les acteurs de la cartographie électronique
(³) Lire à ce sujet Cartographie Raster… le grand retour
___

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur d’applications de navigation sous iOS : iNavX, AyeTides, Celestial, et sous Mac OSX : GPSNavX, MacENC, Mr Tides. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je propose de la formation aux applications ainsi que conseil et assistance pour l’intégration des appareils Apple Mac, iPad, iPhone à bord des bateaux de plaisance.

Les commentaires sont fermés.