Les images arrivent...

Cartes marines numériques : achat ou abonnement ?

Avec les multiples disparitions de cartes lors des mises à jour successives de iNavX, j’ai reçu un nombre conséquent de demandes d’assistance à la récupération des dites cartes.

Outre le fait que je ne suis pas le support de NavX Studios LLC (iNavX) (¹), ni celui de Johnson Outdoors (Fugawi) (²), une mise au point s’impose concernant la méthode de mise à disposition des cartes par les distributeurs pour nos applications mobiles.

A une exception près – Transas/iSailor – les éditeurs officiels de cartographie proposent aux distributeurs de leurs produits numériques (Geogarage, Fugawi) des licences globales annuelles pour le maintien des cartes à jour. Cela veut dire que les distributeurs payent chaque année une licence globale à tous ces éditeurs. D’où une nécessaire obligation de renouvellement des abonnements.

Concernant Navionics distribué par Fugawi, pour iNavX par exemple, il n’y a pas d’effacement des cartes à l’échéance d’une année. Comme je l’ai déjà exprimé, il faut savoir cependant que le maintien des cartes expirées sur les mobiles n’est qu’une tolérance, absolument pas une garantie de les récupérer après un effacement dû à un incident matériel, logiciel, ou un changement d’appareil. L’abonnement doit en principe être renouvelé chaque année (³).

On notera de ce fait que, depuis quelques temps, à chaque nouvelle mise à jour de iNavX les cartes venues à échéance disparaissent au moment du rafraichissement des cartes. Les cartes expirées (celles dont l’échéance d’un an est dépassée) n’apparaissent plus.

On rafraîchit les dossier en tirant du doigt la page vers le bas

Avec Geogarage, dans Weather4D 2.0, le principe de l’abonnement est clairement annoncé sur la page web dédiée du développeur. La différence avec les autres applications est qu’on s’abonne, dans ce cas, à un éditeur pour toutes les régions qu’il recouvre, et non pas à une région géographique délimitée.

Les cartes étant datées et cryptées, elles s’effaceront à l’échéance d’un an de date à date. Cependant, le renouvellement des éditeurs souscrits se fera par tacite reconduction, après annonces répétées par mail, sauf refus explicite de l’abonné avant l’échéance. Cela garantit que, en absence de réponse de l’abonné, les cartes ne s’effaceront jamais lors d’une traversée. Arrivé à terre, si l’utilisateur constate le renouvellement non souhaité d’un éditeur, il sera recrédité sur simple demande auprès de Geogarage.

iSailor est un cas à part. Transas étant éditeur de sa propre cartographie vectorielle TX-97, il est aussi concepteur de iSailor. Depuis la sortie de cette application en mai 2011 (), Transas n’a jamais fait payer les mises à jour régulières des dossiers de cartes achetés dans iSailor. Pour combien de temps encore ?

Pour finir, force est de constater que le prix des abonnements annuels et des renouvellements sont ridicules sur les appareils mobiles, toutes applications confondues. Il n’est que de comparer avec les mêmes cartes pour les traceurs (MFDs) et les applications sur PC/Mac. N’oublions pas non plus de mesurer le nombre considérable de cartes fournies par un abonnement à 60 € en regard du prix de vente d’une simple carte papier : près de 30 € (SHOM), £24,80 / ± 28 € (UKHO), etc.

___
(¹) iNavX change de main
(²) Les acteurs de la cartographie électronique
(³) Conditions d’achats des cartes sur Fugawi/Charts
() iSailor : les cartes Transas sur iPhone et iPad
___

Facebooktwittergoogle_plusmail

Un commentaire

  1. Hughes dit :

    Pour ma part, je vois les choses dans l’autre sens. Le prix des cartes est enfin devenu raisonnable alors qu’il a longtemps été scandaleusement cher ! Chacun connait les arguments du débat….
    Note : J’ai iSailor et iNavx. iNavx m’a toujours ouvert une session extraordinaire pour me rendre mes cartes alors que je ne paie rien depuis 4 ans chez eux (c’est arrivé deux fois), mais cela prend du temps (il faut attendre les correctifs sur Apple Store).
    Les cartes iSailor reviennent plus cher pour de vastes navigations mais sont avantageuses pour les petites nav car les lots sont autour de 30 euros (mais pas étendus). Bien sûr l’update gratuit est très gros avantage. De plus iSailor est une appli belle, très ergonomique contrairement à iNavx.