Navigation Mac

Le blog

Des perturbations dans les fichiers GRIB

Les perturbations ne sont pas seulement atmosphériques, il arrive qu’elles soient également dans la transmission des fichiers GRIB !

Vous avez été plusieurs à m’alerter depuis deux ou trois jours sur des difficultés de réception des fichiers, ou encore l’absence des données affichées dans iNavX.

Après avoir vérifié en effectuant une requête la nuit dernière depuis mon iPad, force m’a été de constater, une fois un fichier chargé après de longues minutes d’attente, que les données ne s’affichaient pas sur la carte. En vérifiant l’affichage du GRIB sur MacENC, seuls apparaissaient les vecteurs de vent, mais pas les isobares. J’ai donc contacté à mon tour Richard Ray qui, grâce au décalage horaire, a pu réagir immédiatement. Quelques échanges avec Jim Corenman, administrateur des fichiers GRIB chez Saildocs (*), lui ont permis de découvrir la source du problème, à savoir une modification de la transcription des latitudes et longitudes  :

J’ai effectué de récentes modifications de codification interne des latitudes/longitudes,  pour m’accorder avec d’autres modèles (de prévisions GRIB). Il n’y a pas de prescription particulière de normaliser la transcription des longitudes de -180° (Ouest) à +180° (Est). Les visualisateurs de fichiers GRIB doivent être capables de traiter les différentes transcriptions fournies dans les fichiers. Pour résoudre des problèmes avec certains modèles de fichiers, j’ai transformé toutes les longitudes de 0 à 360°, sans longitude négative.

Rich Ray a donc, sur ses conseils, modifié son code de récupération de fichiers sur le serveur x-traverse afin de s’adapter à tous les formats de GRIB, et vient de me faire savoir que c’était désormais opérationnel. Voilà le résultat, ce soir vers 21h00 :

grib sur inavx

GRIB dans iNavX sur iPhone et iPad

Et le même fichier avec MacENC :

GRIB dans MacENC

D’autre part, Jim Corenman a expliqué qu’ils avaient changé de serveur Saidocs mercredi dernier, ce qui expliquait les difficultés d’accès aux fichiers pendant les heures qui ont suivi la migration.

Tout rendre donc dans l’ordre, et on peut applaudir la rapidité de réaction de Rich Ray pour satisfaire les utilisateurs de ses applications !


(*) Saildocs.com est l’un des principaux fournisseurs en ligne des fichiers GRIB du NOAA. Leur système de répondeur  par mail permet d’obtenir des fichiers automatiquement depuis un logiciel (comme iNavX) ou une application de messagerie.

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

4 Commentaires

  1. merci encore une fois ! Que ferait on sans Francis

    Amicalement

  2. Bravo à Francis pour sa disponibilité, merci aux développeurs pour la rapidité de l’intervention aprés l’appel de Francis. Je suis resté néanmoins plus de trois jours sans information météo. Heureusement j’étais bien au chaud à terre ! Cela ne sera pas le cas la semaine prochaine; on peut donc s’interroger sur l’impossibilité actuelle à charger des fichiers ailleurs en cas de problème.

    PS: je ne suis pas sûr que cela soit un problème de code d’iNavX, en effet l’application c’est remise à fonctionner sans chargement d’une nouvelle version. Par contre l’analyse des fichiers reçus montrait à l’évidence la présence de caractères “ésotériques” qui ont disparus dimanche matin.

    • Pas un problème de code iNavX, mais de code de traduction des GRIB avant de les déposer sur X-Traverse (il y a une “moulinette” intermédiaire).
      On peut toujours téléverser sur son espace X-Traverse personnel un autre fichier au format GRIB (.grb) qu’il suffira ensuite de demander depuis iNavX.

  3. Oui, bien juste pas de chance, c’est à ce moment que je partais pour 1 000 milles. Du coup Ugrib et Mac Enc, les 1 000 milles ce sont bien passés, un peu de vent quand même, le bateau couché une fois dans Windward Passage, mais pas de gros méchant (cyclone), ni de front froid. La saison des front froid commence en Novembre à Cuba et les vents peuvent atteindre 60 noeuds (parait ‘il), du coup je me méfiais quand même un peu. A bientôt, rendez vous au Salon ? … nautic !!!