Navigation Mac

Le blog de Francis Fustier

Essai du Nomad – l’AIS autonome de Digital Yacht

J’ai présenté en mai dernier le Nomad, un émetteur-récepteur AIS portable conçu par Digital Yacht. Il m’a fallu attendre la fin de l’été pour avoir l’occasion de tester en situation réelle l’appareil qui m’avait été confié par le fabricant. Je peux d’ores et déjà dire que j’ai été conquis.

J’ai procédé au test en deux phases. La première dans mon port d’attache de St-Vaast-La-Hougue sur mon propre bateau, au ponton et à marée basse, portes du port fermées – le contexte a son importance – pour la mise en service de la réception uniquement. La deuxième en mer, dans le Roussillon, avec mise en service de l’émission.

1. Réception au port

La mise en service de l’appareil n’a pas pris plus de dix minutes, déballage compris. Pour la réception pas besoin de configuration. On installe l’antenne, on alimente le Nomad en connectant son cordon USB à l’ordinateur, ou un convertisseur 12V/USB, et ça marche.

Le Nomad alimenté par le MacBook

J’ai placé la petite antenne sur ma capote, le câble passant par le hublot au-dessus de la table à cartes, à environ 3m00 au-dessus de la flottaison. Sur les photos ci-dessous on voit l’environnement obstrué par les mâts des bateaux, les quais et les constructions élevées, bref, des conditions a-priori peu propices à une bonne réception. C’était volontaire, je ne le cacherai pas !

Ma première surprise a été la rapidité et la qualité d’acquisition de la position GPS, appareil posé sur ma table à cartes, sachant que son antenne GPS est intégrée dans le boitier (la petite antenne apparente étant uniquement dédiée à la transmission Wi-Fi).

Ecrans de l’utilitaire proAIS2

La transmission des données NMEA a été instantanée : données de position et premières cibles AIS reçues. Malgré ce contexte peu favorable, la réception de quelques bateaux présents a été excellente, à une distance n’excédant pas 5 milles nautiques.

Que ce soit en connexion USB ou en Wi-Fi, avec MacENC sur mon MacBook la connexion a été un jeu d’enfant et la réception parfaite :

A gauche connexion USB, à droite connexion Wi-Fi

En Wi-Fi avec mon iPhone et Weather4D 2.0 cela a été aussi facile et rapide :

2. Emission et réception en mer

Quelques jours plus tard, me voici embarqué à bord de «Prince d’Oc», le voilier d’Olivier Bouyssou, que je ne présente plus, au départ de Port Leucate pour quelques jours d’escapade le long de la Costa Brava.  Le but étant de profiter des derniers jours de beau temps pour des tests de matériels et la mise au point de nouveaux développements de Weather4D 2.0.

J’ai profité de cette occasion pour configurer le Nomad avec le numéro MMSI et les caractéristiques du Dufour 405 d’Olivier, afin de tester l’émission de l’appareil.

Configuration du MMSI et caractéristiques avec proAIS2

Une fois installé, la réception a été grandement améliorée, malgré la petite antenne fixée sur le bimini, au point de recevoir l’émetteur du Cap Bear à plus de 15 MN.

De plus, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant d’être tracé par les sites web AIS, le premier étant Vessel Finder et le second Marine Traffic. Ce qui prouve, malgré sa taille et son emplacement peu élevé, l’efficacité de l’antenne en émission.

3. Conclusion

Ces deux tests ont montré que le Nomad répondait parfaitement à un besoin d’autonomie avec un émetteur-récepteur compact, facile à transporter, et d’une grande efficacité, malgré une antenne de taille réduite et un positionnement obligatoirement assez bas sur l’eau. Bien qu’il ne soit pas étanche, nul besoin de l’exposer en extérieur. Par contre l’antenne AIS est parfaitement protégée. Mon seul reproche est que sa ventouse est totalement inefficace sur la plupart des surfaces disponibles et bien placées, et qu’un support à pince (du type «Bras magique articulé» Tarion utilisé sur Princ d’Oc, voir photo ci-dessus) peut se réveler indispensable.

De ce fait, le Nomad conviendra aussi bien aux plaisanciers pratiquant la location ou à ceux possédant de petites unités, que aux convoyeurs et autres professionnels de la plaisance. Pour ces derniers – et uniquement pour eux – un utilitaire de remise à zéro du numéro MMSI leur permettra de passer d’un bateau à l’autre en respect de la réglementation de l’Agence Nationale de Fréquences. Voilà donc un excellent appareil pour la sécurité mobile que je me permet de recommander en toute objectivité.

–––

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur d’applications de navigation sous iOS : iNavX, AyeTides, Celestial, et sous Mac OSX : GPSNavX, MacENC, Mr Tides. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je propose de la formation aux applications ainsi que conseil et assistance pour l’intégration des appareils Apple Mac, iPad, iPhone à bord des bateaux de plaisance.

Les commentaires sont fermés.