Navigation Mac

Le blog

GPS et iPad Wi-Fi + Cellular

Début janvier 2011 j’avais écrit avoir commencé l’année de mauvaise humeur (¹) après le constat répété d’incompétence des vendeurs Apple, pendant les fêtes de Noël, concernant le matériel qu’ils vendaient, principalement iPad et iPhone. Je constate malheureusement que 5 ans plus tard, rien n’a changé, c’est à désespérer !

Je ne sais pas dans quelle langue il faut l’écrire, mais cette méconnaissance inacceptable de leurs produits provoque encore aujourd’hui l’incrédulité de leurs nouveaux clients concernant la présence d’un VRAI GPS sur ces mobiles. Je viens récemment d’en faire l’expérience avec un navigateur qui m’a soutenu, je cite :

« C’est une erreur de dire que l’iPad Cellular intègre une « puce GPS », il s’agit uniquement d’une puce qui fait une « triangulation par antennes GSM ».
Sources : vérifié par moi-même _ET_ confirmé par APPLE. »

Et de préciser, en réponse à mes dénégations appuyées :

« Lorsque j’ai dit que ça m’avait été confirmé par Apple, il ne s’agit pas des « vendeurs Apple dans le magasin » mais de l’assistance Apple au téléphone avec le type qui a cherché dans leur base de données interne. »

Je ne sais pas qui rédige ces « bases de données internes » mais l’assistance Apple devrait avoir pour obligation de lire les articles des sites web iFixit et Chipworks pour apprendre ce qui se cache sous le capot de leurs mobiles.

iPad Wi-Fi contre iPad Wi-Fi+Cellular

ipad_wifi-cellularDe ces deux modèles, le premier, iPad Wi-Fi, ne possède que le Wi-Fi comme moyen de connexion réseau, et la localisation n’est fournie que par des points d’accès Wi-Fi géoréférencés (²), donc très imprécis.

Le deuxième modèle, appelé iPad Wi-Fi+Cellular, permet d’accéder au réseau 3G/4G au moyen d’une carte SIM et d’un abonnement approprié (comme pour un iPhone). Il est pourvu d’un microprocesseur modem conçu par la société Qualcomm (série MDM96x5M), qui intègre un récepteur assisté A-GPS (Qualcomm IZat Gen8C), auquel s’ajoute un capteur inertiel trois-axes et un accéléromètre 3-axes, le tout apportant un positionnement extrêmement précis du mobile, au service des applications cartographiques de navigation routière, maritimes ou aériennes. La localisation peut donc être obtenue alternativement par les points d’accès Wi-Fi, par la trilatération des antennes cellulaires ou par le GPS intégré. Le récepteur A-GPS est compatible avec les systèmes GPS américain, GLONASS russe, et prochainement GALILEO (³).

Concernant les iPhone, ils sont tous équipés du même type de processeur modem avec GPS assisté intégré. Il n’y a donc pas à faire un choix.

iPad Wi-Fi + Cellular

Au risque de me répéter, encore une fois, le positionnement du GPS n’a absolument pas besoin du réseau cellulaire pour fonctionner, une carte SIM et un abonnement à ce réseau sont donc absolument I-NU-TI-LES. La puce A-GPS intégrée à ce modèle (comme aux iPhone) est parfaitement capable d’acquérir les satellites de la constellation GPS sans l’assistance (le « A » de A-GPS) par le réseau cellulaire. Cette assistance n’apporte qu’une accélération de l’obtention de la position, ou la récupération accélérée de cette position en cas de perte après passage dans un tunnel, par exemple, grâce à la connexion sur un serveur spécialisé fournissant en temps réel les éphémérides de la constellation des satellites. C’est particulièrement important en utilisation routière. Sans cette assistance le récepteur GPS  fonctionne de manière autonome comme n’importe quel autre récepteur GPS, marine ou terrestre.

En conclusion, pour tordre le cou aux renseignements erronés divulgués par les revendeurs Apple, un iPad Wi-Fi+Cellular, comme un iPhone, est en mesure de vous positionner n’importe où sur la planète, au milieu de l’Océan Pacifique comme du désert du Sahara, ou dans un avion à 9000 mètres d’altitude (), sans aucun accès au réseau internet.

Merci de rediffuser largement !

———
(¹) iPad, GPS et abonnement au réseau cellulaire 3G
(²) Comment l’iPhone sait où vous êtes
(³Qualcomm Announces Broad Support for Galileo Across Snapdragon Processor and Modem Portfolios
() Le GPS de l’iPad loin des réseaux
———

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

15 Commentaires

  1. pour rester terre à terre (! )je propose une solution simple
    en mer , je préfère avoir plusieurs solutions de secours
    un gps bluetooth reste une sécurité bien venue
    je navigue depuis 2012 uniquement avec i pad et ce type de gps
    je rentre de 1 mois de navigation espagne-malte aller retour
    aucun pb
    bien à vous

  2. Et bien, je viens de me rendre compte que je me suis fait avoir!
    J’ai acheté peu avant la News de F Fustier un IPad Air qui n’est pas cellular et donc n’a pas le GPS intégré; je sors de la grande surface où j’ai fait cet achat : tant pis pour moi.
    Le vendeur, qui est excellent puisqu’il m’a vendu un produit inadéquat, après avoir refusé un échange d’un IPad qui a 5 semaines m’a conseillé d’acheter un GPS externe précisant que j’aurais les mêmes fonctions.
    Deux conclusions:
    J’aurai dû garder mon biniou PC à GPS externe… Cela m’aurait coûté moins cher
    J’aurais dû consulter le site de F Fustier… Ou aller voir un vrai vendeur d’informatique embarquée

  3. Attention tout de même : posséder un iPad cellular ou un iPhone permettra effectivement une localisation GPS y compris en dehors de tout réseau celulaire, mais sans réseau pas de data.
    Donc pensez à télécharger à l’avance une app de carte terrestres ou marines, selon votre besoin, qui chargera de manière permanente les cartes requises dans votre appareil. Sinon vous aurez une belle pastille bleue, mais pas de fond de carte…