Navigation Mac

Le blog

iNavX et la fonction « Homme à la mer »

Depuis longtemps Rich Ray a été sollicité pour ajouter un bouton de fonction « Homme à la mer » dans ses applications. Récemment, à la suite d’une nouvelle demande sur le site macsailing.net,  il a motivé son refus par les raisons suivantes :

  1. Ce type de bouton tiendrait une place encombrante et d’une utilité limitée sur tous les écrans de l’application.
  2. Ce type de bouton , et sa fonction attendue, viendrait en violation  du « Developer Program License Agreement » d’Apple :
  • 3.3.8 For Applications that use location-based APIs, such Applications may not be designed or marketed for automatic or autonmous control of vehicles, aircraft, or other mechanical devices; dispatch or fleet management; or emergency or life saving purposes. Traduction : Concernant les applications utilisant les API basées sur la localisation, ces applications ne doivent pas être conçues ou commercialisées pour le contrôle automatique ou autonome des véhicules, avions, ou tout autre appareil mécanique; la gestion d’envoi ou de flotte; ou dans un but d’urgence ou de sauvegarde de la vie humaine.

Un échange de mails entre nous lui a permis de trouver un compromis respectant la réglementation imposée par Apple.

Avec un iPhone

Avec iNavX 3.2.9, un tap sur l’icône du navire (donc la position instantanée) ouvre le menu contextuel permettant de créer un waypoint qui prendra automatiquement la position (Latitude/Longitude) du navire.

wp position

Création du waypoint de la position instantanée

Deux taps successifs sur ce waypoint permettent d’activer la fonction GoTo :

waypoint mob

Activation du waypoint

Il faut donc 5 taps successifs pour activer le waypoint pouvant matérialiser la position d’un homme à la mer. Ce n’est pas l’idéal, mais c’est toujours mieux que rien.

Avec un iPad

La méthode est nettement plus rapide : un tap sur l’icône du navire ouvre le menu contextuel, sélectionner GoTo crée un waypoint de la position automatiquement activé.

mob sur ipad

Deux clics sur iPad pour marquer la position comme waypoint actif

En dehors de l’homme à la mer, cette fonction permet aussi de créer une route composée de waypoints successifs, eux-même créés « en passant », afin d’utiliser cette route comme trajet de retour. Ou bien encore de matérialiser un lieu de mouillage utilisé et reconnu comme sûr, un lieu de pêche particulièrement abondant, etc…

Rappel

Si la position du navire n’est pas visible à l’écran, deux taps successifs sur le bouton « Carte » du bandeau inférieur ramènent l’icône du navire au centre de l’écran.

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

6 Commentaires

  1. Merci d’avoir abordé ce manque sur iNavX.
    L’excuse des recommandations Apple est complètement bidon ! En effet, ce qui est important ce n’est pas le nom de la fonction (Homme a la mer) mais la fonction elle même.
    Cette fonction existe sur tous les GPS marine, et ne sert pas forcement à retrouver un homme à la mer mais à enregistrer une position instantanée d’un simple push. Les utilisations d’une telle fonction sont multiples .
    Ça reste donc un VRAI manque sur iNavX ainsi que sur Navionics …
    J’espère que les developpeurs ne se contenteront pas de ce “compromis” ….!!

    • Votre jugement est erroné. Le Developer Program License Agreement d’Apple n’est pas une recommandation, mais un document juridique que les développeurs sont tenus de signer et de respecter. Le non respect d’une quelconque de ses clauses provoque le retrait immédiat de l’application.
      Il faut garder à l’esprit que l’iPhone est un appareil grand public, téléphone-ordinateur-balladeur, en aucun cas un appareil dédié et conçu pour la navigation maritime ou aérienne. Ni Apple, ni les développeurs ne souhaitent prendre le risque d’une responsabilité juridique du fait de l’usage de fonctions intégrées dépassant l’usage de loisir de l’appareil.
      Les américains étant connus pour être particulièrement procéduriers, Apple risquerait de rapidement crouler sous les plaintes des utilisateurs.

      Cette fonction existe sur tous les GPS marine, et ne sert pas forcement à retrouver un homme à la mer mais à enregistrer une position instantanée d’un simple push

      Vous avez parfaitement raison, et on peut aussi acheter un GPS marine dédié pour quelques dizaines d’euros, étanche et résistant, qui sera placé sur le pont à un endroit facilement accessible.

  2. Chez Apple on ne rigole pas avec les “Developer Program License Agreement”. Ce serait dommage que l’application soit bannie, juste pour ce non respect.
    Maintenant la fonction existe en ne portant pas le nom “homme à la mer” et respect le contrat avec Apple, donc tout est parfait.

  3. Les limites du MOB…

    L’efficacité de la fonction “MOB”, homme à la mer suppose que soient réunies deux conditions essentielles:
    l’alarme est déclenchée à l’instant de la chute de l’homme à la mer et la dérive due au courant et au vent limitée à une valeur faible: pour exemple un retour au point de chute en une demi heure dans une zone avec un courant de un nœud nous place au mieux à un demi mille du naufragé. Si les conditions de visibilité sont très bonnes et la mer calme au sens strict du terme, il est possible de l’apercevoir. Car il est nécessaire de retrouver le point où se trouve le naufragé et pas celui où il était 10mn, 1/4h,1h…plus tôt.
    Je pense pour ma part que seuls les systèmes de repérage du naufragé fondés sur le déclenchement automatique et la recherche d’une balise émettrice par “homing” tel le défunt Wavefinder ou par émission d’un signal GPS ou AIS, donnent une chance raisonnable de retrouver le malchanceux, et tout particulièrement en équipage réduit.
    C’est évidemment plus cher, plus encombrant…mais réellement efficace!

    Alain

  4. Francis,

    Je m’excuse, le sens de ma première réponse n’était pas très clair.
    Je pense que l’intérêt d’avoir une fonction pour enregistrer un point instantané à l’aide d’un simple Push (et non 5 taps successifs) est primordial : Marquer un poisson pour un pêcheur,un tombant pour un plongeur, le croisement de deux amers etc …. Les utilisations sont multiples.
    Finalement cette fonction sert à beaucoup plus d’utilisations que le marquage d’un homme à la mer.
    Je comprend Apple qui ne peut prendre la responsabilité de valider une application dédiée à une eventuelle opération de secours. Mais je ne pense pas qu’Apple s’oppose à la mise en place d’un simple bouton permettant l’enregistrement de la position instantanée. Un bouton qui s’appellerait SP (Save position) et non MOB.
    Désolé encore pour cette premiere réponse approximative, et je souhaite vraiment voir un jour sur InavX la pssibilité d’une telle fonction (l’écran de l’Ipad laisse la place d’un tel petit bouton !!)