Navigation Mac

Le blog

iPad 2 et iOS 4.3 – Quoi de neuf pour les navigateurs ?

ipad 1 et 2

Depuis la présentation de ce nouvel iPad et l’installation du nouvel OS sur mes appareils (iPhone 3GS et iPad 1), je me suis interrogé sur les avantages que pouvaient en tirer les plaisanciers utilisateurs, par rapport au modèle et au système précédent.

iPad 2

Hormis ses caméras qui sont jugées par tous les observateurs assez décevantes, l’iPad 2 semble faire l’unanimité des spécialistes (¹).

Engadget :

“Les photos ne rendent pas justice à l’iPad 2, il est vraiment, vraiment génial lorsqu’on le tient en main. L’iPad 2 est magnifique et a été conçu avec beaucoup d’intelligence”

“Les performances processeur et graphiques de cette tablette sont impressionnantes.”

“Cela va peut-être frustrer la concurrence d’entendre ça, mais il faut le dire : l’iPad n’est pas seulement la meilleure tablette sur le marché, il semble que ce soit la seule tablette sur le marché”

Wall Street Journal :

“Bien qu’il s’agisse d’une évolution plutôt que d’une révolution comme le premier modèle, les changements apportés par Apple sont en général plaisants et positifs […] je la recommanderai par rapport aux nombreuses tablettes concurrentes que j’ai testées jusque-là, notamment avec un prix d’entrée de gamme qui reste attractif”

iOS 4.3

MacGénération :

“iOS 4.3 n’est pas une mise à jour majeure du système mobile d’Apple, mais elle ajoute quand même quelques nouvelles fonctions, dont certaines bienvenues comme le partage à domicile ou encore le partage de la connexion pour l’iPhone 4”

Bien, bien.

Mais quoi de mieux pour les navigateurs ?

J’ai beau parcourir tous les commentaires avertis de mes confrères (¹), les avis, les forums, je ne trouve rien qui améliore sensiblement l’usage maritime de l’iPad. Un processeur deux fois plus rapide ? Deux fois plus de RAM ? 115 grammes de moins à bout de bras ?

comparatif

Non, franchement, je ne vois pas.

La définition d’écran reste la même, l’autonomie aussi. Pas de changement du chipset A-GPS (juste une mise à jour) ni des performances de localisation. On en sait un peu plus depuis le démontage par iFixit sur les composants du modèle 3G, seuls les composants 2G/3G ont été modifiés.

 

iPad2 3G

Les composants de l'iPad2 3G - Source iFixit

Concernant la dernière version du système d’exploitation, iOS 4.3, je n’ai constaté aucune amélioration dans l’utilisation de mes applications favorites. Les améliorations et nouveautés ne concernent pas directement un usage maritime. Cependant, Rich Ray a informé que iOS 4.3 avait résolu une importante fuite de mémoire qui impactait certaines applications, dont iNavX, mais uniquement sur iPad.

Inutile donc de se précipiter pour acheter ce nouveau modèle si vous possédez déjà le premier. Et tant mieux pour les nouveaux acquéreurs qui bénéficieront des améliorations pour un prix inchangé.

Et après ?

Je sais que ce n’est pas “commercialement correct” mais je me permets déjà quelques supputations sur le modèle suivant. Je ne vois pas très bien comment Apple pourrait en améliorer le design déjà extrêmement abouti (finesse, légèreté). C’est donc certainement à l’intérieur de la machine que cela se passera. D’abord, pour satisfaire les râleurs, nouvelles caméras plus performantes. Ensuite plus haute définition et technologie de l’écran. Peut-être le support de Thunderbolt (²) permettant enfin une connectivité haut-débit avec des périphériques. Mon rêve serait un iPad permettant la connexion physique des instruments, pas seulement en WiFi, ce qui pourrait autoriser certains fabricants à connecter leurs appareils, comme les téléphones satellites, par exemple, pour la réception des fichiers GRIB au large.

On peut toujours rêver, non ?


(¹http://www.slashgear.com/ipad-2-early-reviews-roundup-10139266/

(²) http://www.apple.com/fr/thunderbolt/

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

7 Commentaires

  1. a propos des liaisons Ipad et téléphone satellites
    Que pensez vous de la possibilité d’utiliser le téléphone d’Inmarsat (IsatPhone Pro) qui peut communiquer en bluetooth avec des appareils. cf site Nauticom
    Ne peux-t-on pas l’utiliser pour obtenir des ficgiers grib directement sur Ipad?
    Merci de votre réponse

    • L’IsatPhone Pro est un appareil séduisant, malheureusement il ne transmet pas les données comme l’Iridium, et la limitation du nombre de caractères en SMS et en Mail est rédhibitoire (à peine plus que Twitter !). C’est donc surtout un téléphone à un prix attractif. Il faudra attendre et espérer une possible évolution.

  2. Bravo pour votre site qui est vraiment très bien fait.
    Depuis toujours je suis impressionné par la convivialité des machines Apple. L’iPad semble perpétuer à merveille cette tradition ; ce qui le rend très attirant avec iNavx. Néanmoins, j’aimerais avoir votre avis sur les réflexions suivantes :
    – l’absence de port USB n’est-il pas un gros handicap, en interdisant l’accès à des périphériques souvent bon marché ?
    – peut-on s’accommoder aisément de l’absence de clavier ?
    – même en utilisant les accessoires présentés sur votre site, l’Ipad n’est-il pas trop fragile dans un environnement marine ?
    – le GPS intégré peut-il suffire à bord et peut-il se coupler avec une VHF ASN ?
    Merci de me donner votre sentiment sur ces quelques objections qui me viennent
    Marc

    • L’absence de port USB n’est-il pas un gros handicap, en interdisant l’accès à des périphériques souvent bon marché ?

      On sait tout connecter en WiFi et l’iPad est, par essence, mobile, pourquoi l’immobiliser avec des câbles ?

      Peut-on s’accommoder aisément de l’absence de clavier ?

      La réponse est très personnelle. Pour ma part je saisis plus vite sur le clavier tactile de l’iPad que sur mon MB, mais je ne suis pas dactylo ! De toute façon pour naviguer il n’y a que très rarement besoin d’un clavier.

      Même en utilisant les accessoires présentés sur votre site, l’Ipad n’est-il pas trop fragile dans un environnement marine ?

      Certainement moins qu’un MacBook. Mais seuls les portables “durcis” Panasonic peuvent résister à tout, et les traceurs dédiés à la plaisance.

      Le GPS intégré peut-il suffire à bord et peut-il se coupler avec une VHF ASN ?

      Oui dans la majorité des cas, même dans un bateau en alu (j’ai reçu des témoignages de confiance), mais, non, on ne renvoie pas le point à une VHF. Enfin, pas que je sache. Je poserai la question au développeur.

    • Je viens d’avoir la réponse de Rich Ray :

      Oui, vous pouvez utiliser le sortie NMEA de l’iMux de Brookhouse et la connecter à une VHF ASN en plus d’un pilote automatique.

      Ce qui veut dire utiliser le connecteur NMEA OUT (RS422) de l’iMux pour renvoyer les données du GPS (et des waypoints) vers la VHF et le pilote. La VHF n’utilisant que les données de position.

  3. Bonjour,

    Que pensez vous des cartes marines Navionics, sinon quelles sont les meilleures cartes ?

    Est ‘il possible de connecter d’une manière ou d’une autre la méteo transmis par Sirius (il faut acheter le boitier) en l’occurence aux états unis car je navigue en ce moment aux Bahamas.
    Merci pour votre site.

    • Que pensez vous des cartes marines Navionics, sinon quelles sont les meilleures cartes ?

      J’en pense le plus grand bien : cartes vectorielles au rapport qualité/prix inégalé à ce jour.

      Est ‘il possible de connecter d’une manière ou d’une autre la méteo transmis par Sirius

      Désolé, connais pas.