Navigation Mac

Le blog

iPolar génère des polaires pour Weather4D PRO

iPolarVous en rêviez depuis que Weather4D Pro a intégré son puissant module de routage. Il l’a fait !

Notre développeur fou toulousain, Olivier Bouyssou, vient d’envoyer à Apple une nouvelle application : iPolar.

Développée en collaboration avec — et pour le compte de — KND SailingPerformance, iPolar calcule les polaires de performance d’un voilier en fonction de paramètres spécifiques, faciles à identifier :

  • Longueur Hors Tout (LHT)
  • Longueur de flottaison (si elle n’est pas connue, iPolar utilisera une valeur par défaut de 95% de LHT)
  • Déplacement
  • Surface de Grand Voile
  • Surface de foc
  • Surface de spi symétrique (option)
  • Surface de spi asymétrique (option)

Les polaires sont calculées automatiquement dès que la saisie est effectuée. Elles peuvent ensuite être visualisées dans iPolar sous forme de graphes et de tableau :

iPolar

iPolar

Les polaires peuvent être ensuite directement exportées vers Weather4D PRO pour alimenter le module de routage (¹).

iPolar dans Weather4D PRO

Explications :

iPolar est un VPP (²) qui prédit les polaires de vitesses à partir d’un petit nombre de paramètres : longueur, déplacement et surface de voiles. Cette simplicité engendre un certain nombre de restrictions : iPolar est conçu uniquement pour prédire correctement les polaires des monocoques de croisière et de course croisière. Pour le moment, seuls les monocoques avec LHT comprise entre 8 m. et 20 m. sont traités.

Pour des voiliers dont les paramètres sont en dehors de la gamme prévue pour iPolar, l’utilisation de VPP plus avancés est requise. KND-SailingPerformance utilise le VPP NorthSails, développé à travers plusieurs cycles de Coupe de l’America. Dans ce cas le VPP calcule les polaires à partir de matrices complètes de coefficients hydrodynamiques (issus de calculs de CFD) et de coefficients aérodynamiques. Au cas ou un tel VPP vous intéresse, contactez directement SailingPerformance.

KND SailingPerformance :

Cette petite société située à Valencia en Espagne a été fondée par trois ingénieurs de haut niveau dans les domaines de la modélisation mathématique, de l’architecture navale et de l’analyse des performances. Ils se sont fait une réputation grâce à leur expertise appliquée à la course au large depuis plus de dix ans, en assistant activement des bateaux de renom dans la Coupe de l’America, la Volvo Ocean Race, le Vendée Globe et bien d’autres.

Pour obtenir les données des bateaux, vous pourrez vous référer aux sites web spécialisés, comme en France l’excellent Choisir un bateau de François Kammerer, un compatriote de Loire-Atlantique.

iPolar devrait être disponible d’ici quelques jours sur Apple AppStore au prix de 9,99 €. Nous ne manquerons pas d’en reparler pendant le Nautic, sur le stand de iPadNav.fr (Hall 2.1 – Stand D41).


(¹) Voir mon billet Le routage arrive dans Weather4D PRO 1.3
(²) Velocity Predicting Program

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour ces informations.
    N’est-il pas envisagé une app qui construit les polaires de vitesses en temps réel ? Il s’agirait alors de données propres au bateau, à l’état des voiles, au talent du barreur ! 🙂
    Pour construire une polaire, si je ne m’abuse, il faut : la vitesse surface du bateau, la force et la direction du vent. Toutes ces infos peuvent être dispos par NMEA, non ?
    Remarque complémentaire : souvent les polaires des bateaux de série sont données par le constructeur ou l’architecte.

    • Bonjour,

      Bonne remarque. Les polaires idéales existent pour un certain nombre de bateaux. Par contre pour chaque valeur elles ne prennent en compte que la configuration de voiles la plus performante ainsi qu’un deplacement en configuration… (laquelle d’ailleurs ? souvent de course en pratique).
      iPolar permet de varier ces paramètres autant que l’utilisateur le souhaite et de répondre à des questions du genre: combien vais-je perdre à telle allure en n’utilisant pas mon spi ?

      La deuxieme question est tout a fait pertinente. L’analyse de performance à partir des données en mer pour améliorer polaires et diverses cibles (gite, angle de barre, etc…) est une de nos activités principales. Dans ce domaine nous avons travaillé cette année avec des équipes qui incluent Groupama, Camper, Macif, Poujoulat, Quantum Racing, WildOats… Une fois la connection établie (nous sommes bien d’accord que ca n’est pas le plus difficile) deux obstacles se trouvent en travers du chemin :
      1) La calibration de l’electronique. Si il est relativement facile de calibrer la vitesse, le vent réel est un sujet nettement plus complexe. On se heurte aussi a des phénomènes de couplage comme par exemple gite et vitesse (cette année 5% de différence de vitesse observée entre 0° et 25° de gite sur un mini maxi…)
      2) Les erreurs induites par le traitement des données instantanées : en gros votre bateau aura artificiellement des performances excellentes chaque fois que vous sortez d’une risée pour entrer dans une molle. Pour gérer ce problème nos outils professionels font des filtrages avancés des données pour éliminer les transitions.

      Nous refléchissons à développer et proposer des versions iOS grand public de ces outils… work in progress comme on dit !

    • Un grand merci à SailingPerformance pour ces intéressantes précisions 🙂

  2. Bonjour,
    Connaitre les polaires de mon bateau m’interesse. Elles me permettront d’utiliser le routage W4D pro.
    J’ai un bateau particulier. Il est gréé en cotre houari. J’ai une grande voile houari, à l’avant une trinquette et un foc. J’ai également un génaker.
    Est ce que ce gréement peut convenir à ipolar.
    En vous remerciant.
    Fufu.

    • Le mieux est d’interroger directement l’éditeur de l’application, SailingPerformance, dont vous avez le lien dans un commentaire ci-dessus.

  3. Je viens de faire un comparatif de calcul des polaires de mon bateau par Ipoar avec ce que j’avais déjà relevé en estime sur les 3 derrnières années de navigation.
    Le calcul me semble très proche. Donc j’aurais plutôt un avis favorable sur cette application. De toute façon pour les personnes comme moi qui utilisent le routage en sécurité et pas pour de la course c’est largement suffisant.
    Félicitations à Francis et Olivier qui continuent à nous concocter des outils performants à coût réduit.
    Leur travail est grandement apprécié.
    BQ