Navigation Mac

Le blog

Iridium GO! et transfert de données : la déception [MAJ]

Mon précédent article s’intitulait Iridium GO! tient ses promesses, sur le plan fonctionnel à n’en pas douter. Mais j’écrivais également :

[…] les débits relevés lors de mes tests, avec passage systématique de satellite au-dessus de ma position, ont été décevants : de 39 à 52 secondes pour se connecter au serveur, des débits descendants de 1119 à 1616 bps au mieux. Pour comparer, avec Iridium 9575 et antenne fixe externe, j’ai obtenu des temps de connexion de 14-15 sec. et des débits descendants qui ont souvent dépassé largement les 2400 bps pour atteindre parfois plus de 3000 bps (³). La seule antenne relevable du GO! semble donc insuffisante, la lenteur des transferts augmentant les temps de connexion et la facture finale.

J’ai donc entrepris, grâce à mon partenaire E-SAT qui m’a laissé cet appareil en y ajoutant le connecteur d’antenne, d’effectuer des test en connectant Iridium GO! à une antenne externe Sailor, déjà utilisée il y a deux ans pour un comparatif entre Iridium et IsatPhone (¹).

Arrivé à Port-Leucate et cloué au quai par une Tramontane à arracher les éoliennes, j’ai pu réaliser une batterie de tests dont les résultats répétés sont malheureusement sans appel.
La comparaison porte sur le temps de connexion initial au serveur de messagerie Iridium et sur la durée du téléchargement d’un message contenant un fichier GRIB en pièce jointe. Les premiers tests ont été effectués début octobre avec l’antenne relevable seule, et fin octobre avec antenne externe Sailor. Enfin j’ai vérifié les débits constatés les années précédentes (²) avec Iridium 9575 + antenne plate magnétique et boitier AxcessPoint en effectuant une requête avec la même configuration le 27 octobre à mon retour à Nantes. Tous ces tests ont été effectués en tenant compte des prédictions de passage des satellites Iridium de Weather4D PRO, donc avec un unique satellite défilant pendant au moins 5 minutes au-dessus de l’appareil, condition la plus favorable. Les exemples ci-dessous sont les plus significatifs parmi une dizaine de tests effectués pour chaque configuration.

Iridium GO! avec son antenne relevable

Premier test = 1279 bps

2e test = 1438 bps

3e test = 1150 bps

Il faut de 40 à 55 secondes pour accéder au serveur de messagerie. Les débits des transferts varient de 1150 à 1450 bps (maximum enregistrés).

Iridium GO! avec antenne externe Sailor

1er test avec antenne externe Sailor = 1261 bps

2e test avec antenne externe Sailor = 1394 bps

3e test avec antenne externe Sailor = 1226 bps

Il faut de 40 à 51 secondes pour accéder au serveur de messagerie. Les débits des transferts varient de 1220 à 1400 bps (maximum enregistrés).
Il n’y a donc aucune amélioration du débit avec l’antenne externe !

Iridium 9555/9575 avec antenne plate magnétique + AxcessPoint

Iridium 9555 avec antenne plate = 2304 bps

Iridium 9555 + antenne plate = 2048 bps

Iridium 9575 + antenne plate = 2237 bps

Il faut de 20 à 33 secondes pour accéder au serveur de messagerie. Les débits des transferts varient de 2050 à 2300 bps, avec des maximums constatés de plus de 3000 bps (²). Ces débits sont conformes avec le débit « commercial » de 2400 bps du service proposé par Iridium.

Alors quoi ?

Les débits obtenus avec Iridium GO! sont approximativement la moitié de celui du réseau Iridium (2,4 Kbps). Il faut donc deux fois plus de temps pour charger un fichier GRIB avec Iridium GO! qu’avec un Iridium 9555/9575.
Hors, un argument commercial avancé par Iridium est de proposer les data à moitié du coût des échanges voix. Pour rester politiquement correct je dirai que je suis « extrêmement surpris » de ce constat. Je n’ai pas eu l’opportunité de tester le GO! avec une carte SIM standard (ne bénéficiant pas de la réduction de moitié des transferts data), mais je serais curieux de vérifier les débits dans ce cas.
Il serait intéressant d’obtenir des explications de la part du fournisseur sur cet épineux problème, car pour les navigateurs qui utilisent le service Iridium principalement pour la messagerie et la réception de fichier météo GRIB au grand large, l’intérêt de Iridium GO! en est sérieusement réduit.
[MAJ du 25/02/2015] D’après une source proche de Iridium, il semblerait que le problème du débit des données soit identifié comme provenant du logiciel interne, et que cela devrait être corrigé dans un « proche » avenir.
Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

7 Commentaires

  1. Merci pour ces tests ô combien importants.
    Quand on voit les débits et les coûts, c’est quand même à se demander s’il ne faudrait pas revoir à comparer avec les systèmes BLU.
    Existe-t-il un tableau comparatif (coût installation, coût utilisation, débit, portée, possibilités techniques) de :
    Inmarsat,
    Irridium GO + antenne ext,
    Irridium 9575 + antenne ext,
    Icom M710 + Sailmail,
    Icom M710 + Proxsea ?

  2. Merci encore Francis pour tout ces tests precieux lors d’un projet d’acquisition

  3. Bonsoir,
    Merci encore pour ces tests.
    J’utilisais Iridium en expédition Pôle Nord à ski et traversėe à ski du Groenland dans les années 90.
    Avec un kit data plus sommaire via un Psion…
    Je suis passé pour le bateau sur IsatPhone Pro. La raison essentielle est le coût dans la durée car en cas de session nécessitant 2 passages de satellite, il me semblait à l’époque de mon choix qu il n y avait pas photo, Inmarsat était bien moins cher et sans rupture de communication malgré un temps pour initialiser plus long. Qu’en pensez vous ? Dois je revenir sur Iridium ?
    Bien sympathiquement,
    Bateau Colibri

    • J’ai réalisé un comparatif Iridium versus IsatPhone Pro ici et il y a deux ans. Mais attention, mes essais concernent essentiellement les fonctions data, pas la phonie. De plus il faudrait de nouveau tester le nouvel IsatPone 2.

  4. Bonjour et merci de vos conseils,
    Pour une utilisation hauturière saisonnière les 500 à 1000€ d’écart à même configuration d’achat entre Iridium et IsatPhone Pro (moins cher) représente aussi un certain nombre de téléchargements… Tout est une question de besoin, on peut louer aussi c’est vrai…