Navigation Mac

Le blog

La réception AIS sur le web [MAJ]

Depuis quelques années des sites web permettant la visualisation du trafic maritime se sont développés sur la toile. Deux d’entre eux ont retenu mon attention car représentatifs d’options fort différentes.

Marine Traffic, l’AIS communautaire

Marine Traffic fait partie d’un projet universitaire, libre et communautaire, consacré à la collecte et la présentation de données exploitées dans plusieurs domaines de recherche. Il fournit des informations en temps réel gratuites au public, concernant les mouvements des navires et les ports, principalement le long des côtes d’Europe et d’Amérique du Nord. Ce projet est hébergé par le Department of Product and Systems Design Enginnering, University of the Aegean en Grêce. La collecte des données initiales est basée sur l’AIS.

Comment sont collectées les données ?

Des stations terrestres sont équipées d’un récepteur AIS, un PC et une connexion internet à haut débit. Ces stations peuvent avoir une portée de 40-60 MN dépendant principalement de l’élévation de leur antenne. Le récepteur AIS reçoit les données qui sont traitées par un logiciel sur le PC, encodées au format NMEA, puis envoyées à une base de données centrale au moyen d’un “web service”. Ce logiciel est libre pour toute personne intéressée. Le projet Marine Traffic est en permanence à la recherche de personnes souhaitant prendre part à la communauté. Ils devront installer un récepteur AIS et partager les données de leur zone avec Marine Traffic, de manière à couvrir le plus possible de zones et de ports autour du monde.

marine traffic

Le “Belem” en escale à Nantes

Affichage des données

La position et la trace des navires sont affichées sur une carte Google Maps à mesure de la réception des données. Les positions sont pointées en temps réel mais peuvent présenter jusqu’à une heure de décalage avec la réalité. Les informations concernant les caractéristiques des navires sont fournies, ainsi que leurs photos lorsque celles-ci sont disponibles. Différentes icônes caractérisent les types de navire, et si ils sont en route, en panne ou à quai. Les données sont réactualisées automatiquement, ou manuellement en rafraichissant la page du navigateur.

Pour quel usage ?

Marine Traffic se veut essentiellement une base d’information, pour suivre la route de navire connu, ou de visualiser les zones de plus fort trafic, par exemple. Aucunement comme moyen de sécurité.

Route du Rhum

Les voiliers de la Route du Rhum après le départ

[MAJ 01/04/2011] Il existe désormais une application MarineTraffic pour iPhone au prix de 2,99 €.

SiiTech AIS Server, les services professionnels

SiiTech est une société fondée en 2004 à Vancouver, Canada. Le serveur SiiTech fonctionne sur le même principe de collecte des informations AIS à partir de récepteurs basés à terre, mais sa destination est totalement différente. SiiTech fournit un ensemble de services web professionnels payants adaptés à différents besoins (Vessel Traffic System), et différents niveaux d’accès à un serveur AIS permettant de récupérer les données AIS et ARPA (*). Une interface web simplifiée est mise gratuitement à disposition des utilisateurs.
AIS Server est la base des solutions SiiTech de visualisation du trafic maritime. Combiné avec Web VTS, AIS Server permet l’analyse, le filtrage et la représentation des informations pour les utilisateurs à partir d’une ou plusieurs stations AIS terrestres, de transpondeurs et/ou de récepteurs AIS.

Avec iNavX

siitech inavxL’accès au serveur SiiTech a été implémenté dans iNavX à partir de la version 3.1.7. Cela nécessite une connexion WiFi ou 3G. Le serveur est à choisir dans la fenêtre TCP/IP. Une fois connecté, iNavX reçoit les informations au format NMEA concernant les cibles AIS présentes dans un rayon de 30 MN de la position du navire. Les cibles s’affichent sur la carte dans iNavX, et les informations les concernant sont disponibles d’un simple tap.

Cependant, il apparaît que les côtes Atlantique sont mal couvertes car ne comportant que très peu de stations. Par exemple le rail d’Ouessant n’est pas couvert, aucune station de réception terrestre n’étant présente sur la côte française du Finistère. Les données sont bien plus nombreuses sur les grands axes de trafic, comme la Manche et la Mer du Nord car les stations sur les côtes britanniques sont nombreuses. Un coup d’oeil sur la carte mondiale sur leur site web permet de s’en rendre compte. Ce service est donc prometteur, mais peu utilisable à ce jour le long des côtes de France, hormis quelques point précis (Le Havre, Cherbourg, Marseille, entre autres).

siitech

Interface web Siitech

Ces services web sont intéressants et vont certainement se développer dans l’avenir, par l’accroissement des capacités de connexion internet et par la généralisation des émetteurs AIS à bord des navires, y compris des bateaux de plaisance. Mais je pense qu’ils ne pourront pas remplacer la présence d’un récepteur AIS à bord, pour les navigateurs qui estiment indispensables ces informations pour leur sécurité. Ces appareils étant seuls capables de fournir une information instantanée, et n’étant pas dépendants d’une faillible connexion internet.

Autres serveurs

[MAJ 20/02/2014] On trouve désormais d’autres serveurs alternatifs, comme Vessel Finder ou encore LocalizaTodo.


(*) Voir le Glossaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

Les commentaires sont fermés.