Navigation Mac

Le blog de Francis Fustier

Le Miniplex-3Wi-N2K enfin disponible

On l’attendait depuis presque deux ans, on ne l’espérait plus, on désespérait… mais le voilà entre mes mains. Alleluia ! Le multiplexeur Wi-Fi NMEA0183, passerelle NMEA2000 et traducteur SeaTalk est disponible en France (¹).

De la même taille et aussi léger que son petit frère, le Miniplex-2Wi (²), sa barrette de connexion est nettement plus soignée : plus besoin de tournevis, les connecteurs sont munis de pinces à ressort. La signalétique est également bien plus lisible en couleur, et 4 voyants leds permettent d’un coup d’oeil de vérifier le fonctionnement : circulation des trames NMEA2000 et/ou NMEA0183, connexion d’un appareil Wi-Fi, et overflow le cas échéant.

Mais l’apparente simplicité est trompeuse et la bête cache un sacré potentiel.

Description

Le Miniplex-3Wi-N2K (N2K pour NMEA 2 Kilos), une fois connecté au réseau NMEA2000, convertit les phrases appelées PGNs (³) en phrases NMEA0183. Et inversement, il traduit les phrases NMEA0183, ainsi que les données SeaTalk, en PGNs. La traduction, à la volée, est donc bi-directionnelle.

La conversion entre NMEA2000 et NMEA0183 se fait dans les deux sens et pour toutes les entrées et les sorties NMEA0183 sur le MiniPlex-3, y compris les ports de l’hôte, c’est-à-dire les appareils connectés (USB ou Wi-Fi). Il combine ainsi NMEA2000 et NMEA0183 de manière totalement fluide. Les données NMEA0183 d’appareils anciens sont désormais disponibles sur de nouveaux traceurs et pilotes automatiques NMEA2000. De même, tous les logiciels de navigation émettant des phrases NMEA0183 seront en mesure de transmettre des waypoints et de commander des pilotes automatiques sur un réseau NMEA2000. C’est une sacrée évolution ! ()

En d’autres termes, cela signifie qu’avec cet appareil, on peut désormais mixer plusieurs instruments utilisant des protocoles de communication différents, SeaTalk, SeaTalkng, NMEA0183, NMEA2000, SimNet, etc., et être assuré qu’une application comme Weather4D 2.0, iNavX ou iSailor,  sera toujours capable d’afficher les données et de contrôler les pilotes automatiques, quelles que soient les marques et les protocoles de communication utilisés.

Configuration

Pas de révolution sur ce point. L’utilitaire MPX-Config des Miniplex-3 est similaire à celui des Miniplex-2, avec quelques ajouts et modifications. Les habitués ne seront pas perdus.

Le port permettant de connecter un réseau SeaTalk1 est désormais le port d’entrée In1 identifié « SeaTalk » (In4 sur les Miniplex-2), et un nouvel onglet NMEA2000 est apparu, qui ne propose actuellement que deux options concernant le traitement des PGNs. Se référer au manuel utilisateur en français fourni sur le CD-Rom accompagnant les appareils.

Exemple de réseau

L’exemple ci-dessous est une configuration réalisée par mes soins pour un propriétaire de voilier à sa demande. La configuration intègre un Miniplex-3Wi-N2K au réseau SeaTalkng.

Dans cette configuration, le multiplexeur transmettra à l’appplication sur iPad toutes les données du réseau SeaTalkng, et sera en mesure de retourner au pilote automatique un cap à suivre vers un waypoint actif. La position GPS est par ailleurs directement envoyée à la VHF ASN par mesure de sécurité.

Voilà un produit qui va permettre d’encore mieux intégrer en Wi-Fi les applicatons de navigation sur tablette, quels que soient les matériels électroniques embarqués.

———
(¹) Chez mon partenaire iTabNav, entre autres.
(²) Miniplex-2Wi, le nouveau multiplexeur WiFi pour iPad et iPhone
(³) PGNs : Parameter Group Numbers
() Voir article Miniplex-3Wi-N2K : Mises à jour majeures.
———

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur d'applications de navigation sous iOS : iNavX, AyeTides, Celestial, et sous Mac OSX : GPSNavX, MacENC, Mr Tides. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je propose de la formation aux applications ainsi que conseil et assistance pour l'intégration des appareils Apple Mac, iPad, iPhone à bord des bateaux de plaisance.

9 Commentaires

  1. bonjour,

    Après moultes recherches, et échanges réactifs avec les membres de la société, je viens de recevoir le Routeur de Vyacht, qui semble proposer les mêmes fonctionnalités, en y integrant le protocole Signal K, et à un cout moindre. La connexion des cables semblent nécessiter le perçage du boitier… Le connaissez vous?
    J’essaierai en situation le WE prochain……
    Cordialement

    Jean François

    • Le “routeur” de Vyacht ne supporte pas le protocole SeaTalk. Simplement NMEA 0183 et 2000

    • Si, si,ce routeur intégre Seatalk. A la commande vous pouvez choisir 4 NMEA0183 ou 3 NMEA0183 et 1 Seatalk en plus du port NMEA2000, et vous pouvez même rajouter 2 ports Ethernet et même un usb expérimental. C’est bien expliqué sur leur site (en anglais) !

    • Attention, VYacht n’est pas enregistré à la NMEA pour le NMEA2000, ce qui explique son prix. Le routeur ne peut donc pas transmettre sur un réseau NMEA 2000, seulement lire les données. De même pour le SeaTalk1, le VYACHT ne fait que lire, il n’y a pas de transmission. La conversion est donc unidirectionnelle. Il ne pourra d’ailleurs jamais transmettre sur NMEA 2000 tant que le développement sera en Open Source. Le Miniplex-3 est totalement bi-directionnel, NMEA2000, NMEA0183, SeaTalkNG, SeaTalk1, Simnet, et tout réseau compatible NMEA2000.

    • Merci pour ces informations dont je n’avais pas la notion! Heureusement! je ne souhaite que récuperer sur Ipad mes données instruments + AIS

      Et encore bravo pour la richesse et la qualité de votre site

      JF

  2. Bonjour !
    Souhaitant m’équiper d’un transpondeur AIS et d’une passerelle Wifi pour alimenter mon appli carto sur Ipad (Time-Zero aujourd’hui et probablement Weather4D 2.0 demain), que conseillez-vous : un AIS avec multiplexeur et passerelle Wifi intégrés (Vesper 8000 + splitter d’antenne ou Digital Yacht AIT3000) ou 2 appareils séparés ? (un transpondeur AIS avec spliter intégré + un Miniplex-3Wi-N2K)
    ci-dessous, mes premières réflexions (merci de les compléter / corriger) pour les avantages respectifs en terme de
    – coût : 389 € pour le Miniplex-3Wi-N2K , soit à près la différence de prix entre un AIT3000 et un AIT 2000 + splitter ?
    – adaptabilité : le miniplex permet une entrée/sortie Seatalk et des sorties NMEA, à l’inverse des appareils intégrés Digital Yacht ou Vesper
    – conso électrique : un appareil intégré consomme moins que 2 appareils ?
    – fiabilité : moins de risque de panne avec un intégré mais conséquences plus gênantes !

    Merci de votre avis d’expert

    Cordialement
    Yves CAYTAN

    • Je ne fournis pas d’avis sur le choix de tel ou tel matériel. Je m’efforce essentiellement d’étudier les solutions que j’ai pu tester, ou les alternatives disponibles comme ce billet sur le choix antenne dédiée ou splitter pour AIS. Je ne m’intéresse surtout pas aux comparaisons de prix, sauf de rares cas mettant en valeur des modèles économiques opposés comme dans ce billet sur iNavX et iSailor.
      Pour toute assistance personnalisée, vous pouvez me contacter depuis mon site web.

  3. Bonjour,

    Ce dispositif permet-il de router une connection Wifi sur 1 ou + tablettes, smartphones ou PC ?(portuaire par exemple) ?

    Merci
    Jean

    • Le point d’accès WiFi peut avoir actuellement jusqu’à 4 appareils connectés. Mais seulement une seule connexion est possible à la fois en mode TCP.
      Une très prochaine mise à jour permettra d’avoir jusqu’à 4 connexions clients TCP et un serveur UDP.
      Le mode UDP n’est pas une connexion fermée serveur/client comme le TCP, mais une connexion ouverte sur un port déterminé, autorisant un nombre illimité d’accés par des applications supportant ce mode (Weather4D 2.0, iNavX, iSailor, etc).
      On pourra aussi connecter le MiniPlex à un routeur WiFi, et accéder au serveurs TCP et UDP depuis n’importe quel appareil également connecté au routeur.