Navigation Mac

Le blog de Francis Fustier

Les acteurs de la cartographie électronique [MAJ]

| 3 commentaires

En avril 2010 je publiais un billet dans le but de situer les principaux acteurs de la cartographie électronique. Le temps passant, il convient de rafraîchir ces informations, du fait des récents mouvements d’entreprises. Certains ont disparu, comme Maptech, d’autres ont changé de main, une mise à jour s’impose.

Coup de tonnerre ce 27 octobre 2017, Navionics est racheté par Garmin (¹) ! Le dernier éditeur privé resté indépendant, jusqu’à ce jour au main du fondateur italien Giuseppe Carnevali, passe dans le portefeuille de la société multinationale Garmin, peu de temps après le rachat de la base de donnée mondiale Active Captain. Les cartes sont encore une fois redistribuées…

En ajoutant les cartes Navionics à sa propre cartographie BlueChart, Garmin prend la première place des éditeurs privés et récupère de ce fait une énorme clientèle. Reste à savoir ce qui changera pour les utilisateurs. Garmin, dans son communiqué, assure :

nous prévoyons de conserver la marque Navionics et nous continuerons à soutenir les clients existants de Navionics.”

Mais il n’en reste pas moins que Garmin devient de facto fournisseur de ses principaux concurrents, principalement Raymarine, mais aussi Furuno ou encore Navico. Cela risque d’être difficile à gérer. Mark Messerli aux USA, sur son excellent blog i-Marine Apps, ne manque pas de s’en inquiéter de façon détaillée et argumentée.

Le rachat de C-Map par le fonds d’investissement Altor à Jeppesen (groupe Boeing) en mai 2016 a déjà été évoqué récemment dans ce blog. Il permet de ramener en Europe un des leaders de la cartographie privée qui sera associé de façon étroite au groupe Navico, et de ses trois marques d’électronique de marine Simrad, B&G et Lowrance.

Cette marque conçoit des logiciels de navigation maritime et terrestre pour PC et Mac, fournit un service de cartographie à travers le serveur X-Traverse, et revend un peu de matériel mobile et des accessoires dédiés à la navigation. Fugawi a été rachetée en avril 2016 au canadien Northport Systems Inc. par la société familiale américaine Johnson Outdoors située à Racine, Wisconsin. Cela va probablement permettre d’associer cette nouvelle acquisition aux appareils de navigation Humminbird déjà détenus par cette société.

Il faut savoir que le Wisconsin, tout comme le Michigan et le Minnesota, sont trois États bordant les Grands Lacs du nord qui se placent dans le top 5 des Etats-Unis en nombre d’immatriculations de navires de plaisance (²).

Un responsable de X-Traverse se voulait rassurant :

“Rien, à l’heure actuelle, ne change pour X-Traverse.com […] même adresse mail de support à support@x-traverse.com, les mêmes services, mêmes prix, etc. Nous prévoyons de continuer à fournir les cartes, calques, et la météo pour les clients utilisant iNavX, MacENC, et tous les autres que nous avons pris en charge. Ça a été une bonne affaire depuis des années et continuera de l’être. Il ne devrait y avoir aucun changement notable du point de vue de l’utilisateur final du moins pas dans un avenir prévisible.”

En effet, la première action depuis ce rachat a été la création très attendue d’un nouveau site web nettement plus performant et convivial pour l’achat des cartes.

———
(¹) https://www.garmin.com/en-US/blog/fishandhunt/garmin-acquires-navionics-marine-charts/
(²) Avec la Floride en tête, et la Californie, ces 5 États comptent plus de 30% des immatriculations de tous les USA, soit près de 3.900.000 bateaux de plaisance.
———

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur d’applications de navigation sous iOS : iNavX, AyeTides, Celestial, et sous Mac OSX : GPSNavX, MacENC, Mr Tides. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je propose de la formation aux applications ainsi que conseil et assistance pour l’intégration des appareils Apple Mac, iPad, iPhone à bord des bateaux de plaisance.

3 Commentaires

  1. “… Il ne devrait y avoir aucun changement notable du point de vue de l’utilisateur final – du moins pas dans un avenir prévisible.”…
    après une bonne semaine à rechercher désespérément mes cartes, j’ai un peu peur de la suite d’un avenir prévisible.
    (depuis hier 21/04/16 tout est rentré dans l’ordre…espérons)

  2. le fait que les principaux éditeurs de cartes soient liés à des fabricants de matériel peut bien évidemment faire craindre des mises à jour forcées (et payantes) à chaque évolution du matériel et vice versa avec des cartes qui risquent de n’être lisible que sur la dernière version des lecteurs…

  3. Bonjour,
    c’est Navionics qui avait commencé la bataille en rendant utilisables ses cartes (SD et micro SD) en mars 2015 sur les matériels Garmin ceci en tournant autour des protections du constructeur Garmin .
    Ceci essentiellement pour récupérer les données des sondes réalisées par les utilisateurs pour mettre à jour les cartes Sonarcharts. Une guerre s’est déclenchée entre avocats. Un règlement à l’amiable s’en est suivi, avec l’obligation de respecter les blocages de Garmin, donc l’activation de la carte Navionics à travers une carte G2 de Garmin.

    Ceci a eu comme conséquences, un rapprochement des équipes techniques et de direction, dont on voit le résultat en ce moment.
    Ce qui intéresse Garmin ce sont les cartes SONARChart couplées avec la télé-détection des fonds marins par satellites, optimisée pour la pêche, de chez Navionics qui vont s’insérer dans le matériel/logiciel/cartes de Garmin.

    La “petite” application Boating tombe aussi dans la corbeille de la mariée, pas encore de nouvelles la dessus.

    Francis

Laisser un commentaire

Champs Requis *.