Navigation Mac

Le blog

Navionics Boating : les italiens au top du business [MAJ]

Comment faire du nouveau avec de l’ancien ? Navionics le sait ! Après avoir publié des zones géographiques incluant une application de navigation, voici désormais une application, mais sans cartographie. Trop fort ces italiens !

Navionics Boating vient compléter, depuis janvier 2014, la collection d’applications Marine (iPhone) et Marine HD (iPad). Déclinée également en version standard pour iPhone et HD pour iPad, Navionics Boating porte le même numéro de version 6.0 que les autres. Navionics précise, sur la page dédiée de son site web, que Navionics « Boating » ne remplace pas Navionics « Marine » qui continuera à être tenu à jour. Il est cependant permis de se demander pour combien de temps, car cette nouvelle application réserve une très mauvaise surprise.

Si vous avez, comme moi, acheté Navionics Europe HD, par exemple, et que vous avez complété par des options in-app, comme le NavModule, Autorouting, ou encore Carte Perso (¹), ne comptez pas récupérer vos achats. Comme en 2010 (²), vous serez obligé de tout racheter : cartes et options.

Application gratuite, mais il faut tout acheter : cartes et options

L’explication de cette nouvelle publication vient, pour partie, des restrictions imposées par Apple aux développeurs. En effet, la multiplication des applications dédiées chacune à une zone cartographique ne correspond pas aux critères de l’AppStore et il est probable que Navionics a dû céder aux injonctions d’Apple. Avec « Boating »,  Navionics s’aligne sur ses concurrents avec une application gratuite permettant d’acquérir plusieurs zones géographiques, ce qui est nettement plus commode que de devoir fermer une application et en ouvrir une autre quand la route traverse deux zones cartographiques. C’est donc une bonne chose en soi.

navionics gold

Un découpage plus proche de la Navionics Gold

Les navigateurs de la Manche seront contents de retrouver la côte Sud Angleterre et les Iles Anglo-Normandes avec la carte « Central & West Europe », mais les îles du large, Canaries, Madère, Açores, sont absentes. Une Gold 46XG tronquée, en quelque sorte, mais à 50 € la zone, il faut mettre 100 € pour couvrir l’équivalent de la Gold 46XG pour iNavX à 70$ (environ 52 €). Il y a vraiment de quoi embrouiller les clients !

De plus, le fait de ne pas permettre de récupérer au moins les options achetées précédemment me semble une démarche commerciale inadmissible, propre à tourner rapidement les utilisateurs vers les désormais nombreuses applications concurrentes. Rien n’est jamais acquis, et il serait bon de ne pas transformer le million de copies vendues, revendiquées par Navionics l’an dernier, en un million de clients mécontents. Car je ne prédis pas une longue vie aux précédentes applications « Marine » et « Marine HD ».

Comme je l’avais déjà chanté en octobre 2009, ♫ « Ma petite entreprise, ♪ ne connait pas la crise… » ♬, mais elle pourrait bien rapidement déchanter…

[MAJ] Navionics Marine 6.0.1 du 11 février permet d’ajouter de nouvelles cartes au dossier initial. C’est une excellente nouvelle pour les possesseurs de l’application et une excellente réponse aux critiques émises ci-dessus. Navionics opère donc un rapprochement évident avec Boating, la fusion des deux semble proche. Je salue cette réactivité qui prend en compte les attentes de leurs clients.


(¹) Apps de navigation : les nouveautés du Printemps
(²) Navionics avait déjà agi semblablement en décembre 2010

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

4 Commentaires

  1. Je n’utilise pas Navionics Europe que j’ai sur mon IPhone. Remplacé depuis longtemps par iNavX. Mais comme tous je subis le racket de cette compagnie. Elle m’a déjà vendu les cartes sur iPhone, sur mes écrans RAYMARINE et aussi via X-traverse sur l’iPad.
    Un échange au Nautic avec une personne présente sur le stand a cherché à me convaincre que chaque carte était différente…. On a toujours le droit de prendre les gens pour des c.n mais là vraiment cela devient pénible. Si vos commentaires où ceux qu’apportent les utilisateurs pouvaient inciter Navionics à revoir leur politique commerciale, ce serait bien.
    En attendant je ne renouvellerai jamais l’application iPhone si elle disparait et je n’accèderai pas à la MAJ des cartes avec l’option Upgrade que propose Navionics pour les cartes RAYMARINE. Je me contenterais de maintenir la MAJ de mes cartes via X-traverse et c’est tout. Et si iNavX propose des cartes autres que Navionics pour les zones de nav je comparerais les politiques commerciales de chacun. Marre d’être pris pour des pigeons.
    Désolé mais ça m’a vraiment mis en colère.

    • Si vous étiez passé au Nautic sur le stand iPadNav, pas loin de Navionics, je vous aurais certainement expliqué, comme à bien d’autres, la politique commerciale de Navionics, que je critique depuis ses débuts sur iPhone. Voir mes nombreux articles pas toujours tendres avec cet éditeur. Cependant il faut reconnaitre que cette société est la seule à être restée indépendante et à fournir une cartographie qui est, à mon avis, une référence pour la plaisance : qualité, niveau de détails, tenue à jour. Cela nécessite des moyens et du personnel pour ce faire, et donc des revenus conséquents. Si leur politique commerciale versatile peut être contestable, les prix pratiqués sur smartphones et tablettes restent sensiblement moins élevés que pour les traceurs et PC. Ce qui m’offusque est avant tout le manque de considération de leurs clients.

  2. Merci Francis. Je suis aussi passé au nautic sur le stand d’Ipadnav. Mais J’ai surtout échnagé sur d’autres sujets que Navionics.
    Je suis d’accord avec vous sur la qualité des cartes de cet éditeur. Comme vous, ce que je critique c’est bien la politique commerciale qui fait qu’ils nous vendent le même produit cartographique 3x si on utilise IPAD, IPhone et Traceur.
    Finalement ils n’arrivent pas au résultat escompté puisque je suis convaincu que les navigateurs ne mettent pas à jour toutes leurs versions. Comme je l’ai dit seule la version sur l’Ipad est maintenue chez moi. Donc au final d’une certaine manière je considère que leur politique de vente est dangereuse pour la sécurité du plaisancier qui peut utiliser à un moment un produit non à jour alors qu’il a par ailleurs déjà acheté la même carte pour un autre appareil.

    Heureusement pour ce qui est des informations principales les cotes et les cailloux ne bougent pas régulièrement 😉

  3. For me the different navionic chart offers have become totally confusing and the chart prices for the different appliances are twice than for instance using the new isailor app. Instead
    of buying the charts for French Polynesia twice for iphone ans ipad I bought one isailor chart, which can be used on both for about €20.
    Their price policy is really bad. For the Navionc chart of French Polynesia one have to buy The folder for Japan. Price €299. But in the moment Japan isn’t on this chart because of the tsunami.