Navigation Mac

Le blog

Sondage : quelle application pour quelle navigation ? [Résultats]

Pour ce 300e article du blog Navigation Mac (eh oui, le temps passe !), je vous invite à un sondage dans le but de savoir quelle application de cartographie est la plus utilisée selon le type de navigation pratiquée. Entre la navigation à la journée et la traversée des océans, le besoin n’est pas le même et cela devrait guider forcément le choix de l’application de navigation. Mais cela reste encore à prouver. Bien entendu on ne parle ici que des applications Apple iOS sur iPhone et iPad.

Après deux semaines et 260 réponses, en voici les résultats.

• Préambule

Le marché de la plaisance en bref

Sachant que seulement 20% des navires de plaisance immatriculés en France sont des voiliers, et que près de la moitié de ceux-ci font moins de 6 mètres, que 8 bateaux à moteur sur 10 font également moins de 6 mètres (¹), il est logique de penser que la grande majorité des navires immatriculés est peu concernée par ce blog. Cela peut expliquer, en partie, la faible part des réponses au présent sondage (12%) pour la navigation exclusivement côtière à la journée, majoritairement pratiquée sur des voiliers et embarcations à moteur immatriculés de moins de 6 mètres.

La pratique des plaisanciers

D’une étude réalisée en 2008 par GMV Conseil (²) sur les pratiques auprès de 800 plaisanciers, uniquement sur les bateaux supérieurs à 6 mètres, il ressort que :

« Derrière le terme de “plaisance” se cache une diversité de pratiques. Ces différents modes de pratiques se combinent et ne sont pas exclusifs les uns des autres : une des caractéristiques importantes des plaisanciers étant d’être multi-pratiques. »

Cette tendance relevée en 2008 s’est très certainement confirmée, voire amplifiée jusqu’à ce jour, particulièrement chez les jeunes générations.

Parmi ces pratiques, 60% des plaisanciers naviguent sur des voiliers contre 40% sur des bateaux à moteurs. Ces chiffres correspondent à peu près au parc immatriculé, les bateaux à moteur étant à 80% de moins de 6 mètres, ne rentrant pas de ce fait dans cette enquête sur les pratiques. Par contre il ressort que 53% des plaisanciers naviguent à la journée. Encore une fois, si on élimine la part importante des bateaux à moteur qui sont utilisés majoritairement à la journée, on retrouve à peu près les chiffres du sondage.

• Analyse du sondage

Je rappelle que ce sondage ne concerne que les applications pour tablettes et smartphones. Ce sondage a obtenu 260 réponses en deux semaines. C’est peu dans l’absolu, en proportion du nombre potentiel de plaisanciers actifs (³), mais néanmoins significatif au regard de la « population » des plaisanciers fréquentant ce blog.

Zones de navigation

Il y a souvent eu des réponses multiples à cette question. J’ai cependant conservé pour chaque questionnaire la distance pratiquée la plus lointaine, qui détermine le plus sûrement la, ou les, application(s) choisie(s).

navigation_distancesOn voit bien que la navigation hauturière est majoritaire, et la navigation strictement côtière peu représentée sur ce blog.

Répartition des applications

Ici encore on trouve des réponses multiples, et la somme des pourcentages est toujours supérieure à 100.

repartition

La prédominance de iNavX est évidente, et même à égalité avec Navionics HD en navigation côtière, ce qui est assez surprenant. Weather4D 2.0 a pris en peu de temps une place importante sur les tablettes, surtout au grand large. iSailor est encore loin de rattraper iNavX.

Cependant, lorsqu’on connaît les chiffres de vente publiés par Navionics pour ses applications, on peut présumer que la plus grande part est vendue pour le motonautisme, sa cible de prédilection, dont les adeptes sont quasiment absents de ce blog.

Nombre d’applications utilisées

apps_utilisees

Presque la moitié des navigateurs utilise plus d’une application. Cela prouve bien la tendance à porter « ceinture et bretelles », par mesure de sécurité pour avoir le choix entre deux cartographies différentes et/ou complémentaires. Cela s’explique aussi par le coût relativement réduit des applications et des cartes sur tablettes et smartphones.

———
(¹) http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/plaisqqc2014b.pdf
(²) http://www.adt-herault.fr/docs/578-1-atout-france-le-marche-de-la-plaisance-en-france-pdf.pdf
(³) On estime le nombre de plaisanciers actifs à 2,1 millions en 2015 (4% de la population française de + 15 ans)
———

Facebooktwittergoogle_plusmail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

27 Commentaires

  1. INAVX pour l’instant, en phase de transition sur Weather4D 2.0. Comme beaucoup de commentaires, une meilleure gestion des tuiles serait sécurisante. Je contrôle les tuiles chargées avant le départ (activation du mode avion, et parcours de la zone de navigation souhaitée).

  2. Pourquoi ne pas avoir mis opencpn dans la liste, très complet, gère les gribs, les marées et l’ais en prime … et fonctionne sur mac, pc et linux ?

  3. Et pourquoi je répond à cette question Francis, tu connais mon point de vue … SEAIq … By far, et tu as beau dire, mon dernier équipier, un pro, je t’en ai parlé, l’a essayé et adopté immédiatement … Évidemment, associé à l’irremplaçable W4D, mais nous ne parlons pas de navigation, nous parlons de météo, routage etc … Je ne doute évidemment pas qu’Olivier va nous pondre une superbe appli de nav, mais pour l’instant SEAIq.