Navigation Mac

Le blog

Témoignage : Transquadra et Navigation Mac

BluestairsAprès Jean Debèze, adepte assidu de Navigation Mac, qui m’avait fait le plaisir d’un tutoriel détaillé sur l’installation d’un multiplexeur à bord de son voilier, voici un billet de Jacques Vermeulen, qui témoigne de façon très didactique de son expérience pendant la récente Transquadra, à bord de « Bluestairs », avec son propriétaire et ami Marc Bolla.

Inscrits à la Transquadra 2011/2012, nous avons rencontré, lors de la première étape de Méditerranée Barcelone-Porto Santo (Madère), des problèmes de réception et d’envoi de fichiers GRIB et data via le réseau Iridium. La messagerie était impossible à utiliser avec les cartes Iridium que nous possédions. Ne nous est restée que la possibilité de téléphoner avec l’Iridium.

De retour de cette première étape, j’ai décidé d’approfondir le sujet et de me former auprès de Francis Fustier dont je n’avais connaissance, jusqu’alors, que par son blog, il est vrai très complet.

Un mail de prise de contact suivi d’un coup de téléphone pour définir avec précisions mes besoins. Préalable de Francis à toute formation : s’équiper d’un Mac et abandonner la « PC attitude ». Suivant ses conseils, j’opte pour un MacBook Air, associé à un iPad Wifi+3G 64Go (que je possédais déjà). Une télé-formation est programmée pour les jours suivants et avec l’expertise de Francis tout devient simple.

Entre temps j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques « voileux » inscrits à la Transquadra et d’échanger sur les problèmes qu’ils avaient rencontrés sur la réception des fichiers GRIB et des data. Je fus surpris et rassuré par le fait que tous avaient rencontré des problèmes similaires sur PC, aucun n’étant sur Mac :

Ouf ! J’ai peut-être été nul,
mais je ne suis plus le seul !

Quelques applications sont indispensables pour pouvoir fonctionner sur Mac et iPad, ci-dessous la liste :

Sur iPad :

  • iNavX
  • Weather4D PRO
  • Files Connect
  • AyeTidesXL

Sur Mac :

  • Restrict
  • Mailasail
  • iResize
  • Thunderbird
  • Zygrib Mac
applications

Des applications incontournables

Pour la messagerie, Francis et moi avons choisi le logiciel Apple Mail 5.2 et MailaSail, fournisseur anglais de communications satellites payant (140£/an) mais avec un excellent taux de compression des données et surtout un filtre anti-spam et un filtre des pièces jointes très efficace. Par exemple : l’adresse mail de Navimail n’était pas référencée comme source fiable par MailaSail. Nous lui avons donc demandé d’autoriser cette source, ce fut chose faite en quelques heures.

Nous avons également acheté la carte des unités Iridium chez Mailasail et durant la deuxième étape nous avons rechargé des unités sans aucun problème et ceci en quelques minutes. Le tarif, sans être particulièrement attractif, est conforme aux autres fournisseurs (497.56£ pour 500 minutes). Mais le service est au rendez-vous et pouvoir, au beau milieu de l’Atlantique, racheter des unités est vraiment très appréciable, sans l’intervention d’un tiers.

Avant la deuxième étape de la Transquadra, j’ai pu tester en grandeur nature le package iPad/Mac à bord de « La Louise », goélette de Thierry Dubois, lors de la traversée de Terre-Neuve à Etel. La messagerie fonctionnait parfaitement et les requêtes et réception des fichiers GRIB aussi. Seul problème pour moi à ce stade : le transfert des data et GRIB sur mon iPad. Je n’avais pas assimilé parfaitement la mise en place d’une liaison Ad-Hoc entre Mac et iPad qui permet d’échanger en WiFi les données entre les deux unités. A mon retour, Francis a rapidement identifié les causes de mon incompréhension et ce fut définitivement résolu.

Durant cette traversée, très engagée, puisque nous avons croisé la route de deux dépressions tropicales (¹) avec des vents à plus de 65 noeuds et des vagues de 12m, j’ai pu me familiariser avec l’application iNavX et la cartographie associée Navionics. Grâce à Thierry Dubois nous avons également compris qu’il était capital d’avoir une vision d’ensemble des phénomènes météorologiques et qu’il fallait se détacher des GRIB. Une formation météo avec Sébastien Fabre, météorologue et routeur, n’a fait que confirmer cette attitude.

A l’automne 2011, est venue s’ajouter l’application Weather4D PRO de Olivier Bouyssou, qui a véritablement “boosté” l’utilisation de l’iPad en navigation. Cette application permet une lecture des cartes météorologiques très intuitive avec la possibilité d’une route estimée et le déroulement de la situation météo avec l’avancement du bateau. Seule manque à ce logiciel une petite échelle de distance. L’exportation des GRIB de W4D PRO vers iNavX se fait d’un simple clic. Très appréciable également la vue 3D des Hautes et Basses Pressions qui permet une excellente compréhension des zones de dorsales et talwegs ainsi que des courbes isobariques. Cela a permis de choisir la meilleure route pour éviter deux zones de « pétole ». Mais les avantages de W4D PRO ne s’arrêtent pas là. Olivier a également joint une cartographie de la constellation des satellites du réseau Iridium en temps réel qui permet d’établir les connexions Iridium aux moments les plus opportuns et ainsi d’économiser des unités de votre carte prépayée. Cette fonction demande évidemment une bonne synchronisation de l’horloge interne de votre iPad avec l’application ainsi qu’une remise à jour forcée les heures précédant votre départ en mer.

Nous avons donc traversé l’Atlantique uniquement grâce à ces deux applications W4D PRO et iNavX ! Nos requêtes météo ont été faites sur saildocs.com et Navimail. Ainsi nous pouvions comparer des données GFS (²) américaines et IFS (²) de Météo France, très proches dans tous les cas de figures. Concernant Navimail, on peut apprécier la très grande rapidité de réponse qui arrive dans la même connexion, et également une zone Antilles couverte par des fichiers GRIB composés d’un maillage très serré, utile lors de l’approche de la Martinique.

Les autres applications, telles que Restrict (³) et iResize, fournies par MailaSail, nous ont servi, pour la première à sécuriser les communications et la seconde à re-dimensionner les photos que nous voulions envoyer sur notre site et à nos proches.

Iridium 9505aNous avons envoyé des news une à deux fois par jour sur la messagerie de mon épouse Laurence qui, à partir de son iPad, pouvait les mettre en ligne immédiatement. Nos amis ont été invités à nous soutenir par SMS sur Iridium. Il est rappelé que cette fonction est gratuite ! jusqu’à 160 caractères, ceci afin de ne pas encombrer notre boîte mail. Les temps de connexion lors des envois et réception de requête et data sont très variables entre 1mn30 et 9mn, avec des taux de transfert parfois supérieurs au débit de 2400 bps annoncé. Les meilleurs transferts ont été obtenus en nocturne entre 02h00 et 06h00 GMT. Nous avons transféré plus de 20 mails par jour sans problème mais la carte de 500 unités est indispensable pour une durée de traversée de 18 jours, avec la possibilité de re-créditer des unités si la date d’expiration est à plus de 90 jours pour les bavards comme Marc et Jacques à bord du Dufour 38 Classic “Bluestairs”.

Notre Iridium était un modèle 9505a ancien avec une antenne  « bullet » récente sur câble blindé de 10m et adaptateur d’antenne, mais il nous a donné parfaite satisfaction. Le dernier modèle Iridium offre la possibilité d’un raccordement direct avec l’iPad (cf. l’article sur le sujet Iridium AxcessPoint : les fichiers météo GRIB sur iPad et iPhone au grand large). De même, Iridium fournit maintenant la possibilité gratuite d’accès à l’application de messagerie AxcessPoint Mail & Web.

Il vous reste toutefois à faire vos comptes ! Si vous possédez déjà un téléphone Iridium, les adaptations que nous avons faites permettent une économie de quelque 2000€.

La facilité de navigation sur l’iPad ne doit en aucun cas se substituer à la tenue des relevés cartographiques qui restent indispensables ! Car ne perdons jamais de vue que tout matériel informatique est susceptible de tomber en panne !

Notre arrivée au Marin en Martinique s’est faite de nuit, la tablette iPad et le logiciel iNavX associés à la cartographie Navionics nous ont permis une approche nocturne sans aucun souci. Vous placez votre tablette devant vous à la barre. Quelques précautions évidentes doivent toutefois être prises :

  • Autonomie à 100% de charge.
  • Tablette bien arrimée.
  • Option « Verrouillage auto » en position « Jamais » dans le menu Général.
  • iNavX en version « Vue nocturne » dans les Réglages de la vue Carte.

spiVous avez devant vous la plus pratique des centrales de navigation, et vous pouvez tirer des bords dans l’anse du Marin avec ses bancs de sable et rochers piègeux sans aucun problème. La cartographie Navionics intègre également les changements de code couleur des balises aux normes américaines (vert à babord et rouge à tribord).

Le bilan de cette traversée de l’Atlantique entre Madère et La Martinique est très positif. Nous avons mis 17 jours, 9 heures et 50 minutes en temps réel. Notre classement final en temps compensé sur l’ensemble de l’épreuve nous place au 14eme rang ce qui, compte tenu de notre bateau, nous satisfait pleinement. Si nous devions refaire cette traversée, nous reprendrions les mêmes équipements informatiques, ce qui après réflexion à froid est la meilleure preuve de notre satisfaction.

Equipage

Marc Bolla et Jacques Vermeulen


(¹) Quand Katia rencontre la Louise
(²) Voir Modèles de prévisions dans le Glossaire
(³) Le logiciel Restrict évite toutes les mises à jour automatiques qui pourraient vouloir se mettre en place lors de la connexion Iridium.

Facebooktwittergoogle_plusmail

2 Commentaires

  1. – des photos 2 fois par jour et 20 méls à la journée, cela ne fait-il pas un peu beaucoup?
    Ce n’est plus une croisière mais une agence de presse

  2. Et bien bonjour, plutôt bonsoir. De retour de Guadeloupe, une nouvelle traversée, je ne compte plus. Disons la première de 2012, ça doit être la 5ieme en un an, en y ajoutant une traversée jusqu’à Tahiti. 15 jours avec Rafale, Francis et Olivier. 17 jours ce coup ci, en convoyage, on assure. Le bilan : et bien après nos tests à bord de Rafale, j’ai abandonné mon mac. Incroyable ? En fait un de mes problèmes : le poids, je rentre en avion, IATA, 2 fois 23 kgs + bagage en cabine. Il faut donc que je fasse léger. Il me faut quelques livres, documents etc … Quelques outils, des manilles, poulies, mousquetons sans oublier moulinets et leurres. Un baudrier, un vrai gilet, une balise etc etc … Sans oublier les chargeurs. Les kilos comptent. Et bien j’ai adopté ce que nous avions testé avec Francis et Olivier : IPAD, IRIDIUM (9555), Iridium Axcesspoint, INavX et Weather4D Pro. Je donne des nouvelles sur mon blog via mail, pas de photo. Pas de système de messagerie autre que celui de l’appli axcesspoint. Le bilan : quelques soucis avec les connexions vers Saildocs (pour la récupération des gribs). Olivier travaille à une nouvelle solution. InavX m’accompagne depuis longtemps, les Canaries, les Antilles, les Bahamas, les Marquises, Panama, Cuba, quelques erreurs mais en étant raisonnablement prudent et “raisonnable” de jour comme de nuit, pas de vrai problème. Weather4D déjà au top, s’améliore de jour en jour et avec sa prédiction de satellites, les communications ultra rapides tellement rapides qu’à mon avis la carte 500 minutes n’a qu’un intérêt : c’est le meilleur rapport de prix. J’ai de la chance elle m’est offerte par mon assureur, à condition évidemment que je traverse. Je repars donc, au programme (si tout va bien) encore au moins 2 transats, un Tahiti, peut être 2. Et les 500 minutes devraient suffire. Merci pour le témoignage précédent, merci à Francis, merci à Olivier et bonnes navigations à tous.
    Christophe