Navigation Mac

Le blog

Utiliser votre iPhone comme GPS pour iPad Wi-Fi

Faisant suite à mon récent billet sur GPS2IP, permettant d’utiliser (provisoirement) le GPS d’un iPhone pour transmettre la position à MacENC sur Mac, on peut également faire de même pour un iPad Wi-Fi ne possédant pas de GPS.

Mais, encore une fois, cette méthode ne doit être vue que comme un dépannage temporaire pour les raisons qui seront évoquées plus loin. Les données NMEA de position seront envoyées par GPS2IP en utilisant le protocole TCP/IP grâce au partage de connexion cellulaire.

Mise en œuvre du partage de connexion

Le partage de connexion a été décrit dans un précédent article, je n’y reviens pas. Une fois activé sur l’iPhone, on y connecte le Wi-Fi de l’iPad. De ce fait une adresse IP est affichée dans GPS2IP qui crée un point d’accès Wi-Fi (Hotspot) à travers le partage de connexion cellulaire. Il ne faut pas oublier ensuite d’activer le Service de localisation de l’iPad.

Réglages de GPS2IP

Dans la page des paramètres de l’application, on sélectionne « Socket » comme méthode de connexion, et « Hotspot » comme sélection d’IP. Par un tap sur les boutons infos (i)  respectifs de ces options, on relève l’adresse IP et le port qui devront être saisis dans iNavX.

Réglages dans iNavX

Dans la fenêtre TCP/IP accessible par les Réglages des Instruments, on saisit les valeurs IP et port respectivement dans les champs Hôte et Port. Une fois activée la réception, les données de position défilent dans la partie inférieure de la fenêtre. On enregistre, et la position est alors affichée sur la carte.

Limites et précautions

L’utilisation permanente de l’iPhone comme GPS ne vous autorisera pas plus de quelques heures, ou bien vous obligera au maintien de la charge simultanée des deux appareils iPhone et iPad.

De plus, il n’est pas possible de mettre GPS2IP en veille pour accéder sur l’iPhone à une autre application, cela interrompt l’émission des données et iNavX perd immédiatement la connexion.  Cependant, GPS2IP peut fonctionner en arrière-plan par un réglage à activer, dans ce cas la consommation de l’iPhone devient vertigineuse.

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’activer l’alarme de déconnexion. Veillez également aux réglages dans GPS2IP :

  • Temps entre envois de position : de « Aucun » jusqu’à 60mn
  • Précision GPS : permet un choix entre précision et consommation.

Cela reste donc une solution de dépannage. Si vous êtes en possession d’un iPad Wi-Fi, pour un usage permanent mieux vaut vous orienter vers l’achat d’un GPS Bluetooth (¹).


(¹) Nouveau récepteur GPS Bluetooth pour iPhone et iPad

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

3 Commentaires

  1. Nous avons un multiplexeur Wifi (Miniplex 2 Wifi) qui transmet les données des appareils connectés du réseau Seatalk et de l’AIS. Les phrases NMEA de l’antenne GPS sont ainsi récupérées et reçues par l’iPad Wifi qui s’en sert pour l’app de navigation (iSailor).
    Par ailleurs, une petite app gratuite de NKE permet d’afficher une bonne partie des infos NMEA émises en Wifi pour les afficher sur un iPhone.

  2. J’ai GPS2IP depuis pas mal de temps sur mon iPhone comme GPS de secours. De temps en temps, je me réapprend la procédure car effectivement une panne de GPS peut devenir catastrophique. Il existe une solution pour pouvoir l’utiliser longtemps : Un chargeur allume-cigare qui assurera le maintien du fonctionnement grâce à la batterie du bord bien au-delà de l’autonomie de l’iPhone.