Navigation Mac

Le blog

Weather4D et SailGrib améliorent le réseau AIS

De nombreux réseaux de tracking AIS retransmis par internet sont disponibles. Parmi les plus connus : Marine Traffic, Vessel Finder, SiiTech, LocalizaTodo, et bien d’autres. Un de ces réseaux se démarque particulièrement, AIS Hub, un centre de partage de données AIS au format NMEA, qui propose aux développeurs une API permettant l’intégration de son réseau dans les applications, et donc l’affichage des cibles AIS reçues par internet directement dans l’application. Présent dès l’origine dans les fonctions de Weather4D Routage & Navigation, ce système a permis d’envisager de nouveaux services particulièrement innovants.

Le partage public des données AIS

Les deux leaders des applications de météo, routage et navigation, SailGrib sous Android et Weather4D sous iOS, se sont associés pour fournir ce service aux navigateurs utilisant des appareils mobiles. Sur la base d’un nouveau serveur intégré comme station au réseau AISHub, les utilisateurs des deux applications peuvent transmettre par une connexion internet, non seulement leur propre position, mais également celles de toutes les cibles reçues qui les entourent, multipliant ainsi le nombre de cibles retransmises en public par le réseau AISHub. De plus, cette transmission peut être réalisée en connexion directe par satellite avec un Iridium GO! lors d’une requête de fichier GRIB au grand large (¹).

La station-serveur AISHub 2345, administrée par APP4NAV, permet de transmettre toutes les cibles AIS reçues par les utilisateurs SailGrib et Weather4D

De cette façon, partout où se trouvent les utilisateurs, si ils laissent leurs récepteurs AIS et le partage AIS activés dans leur application, même au port ou au mouillage, les cibles AIS qu’ils reçoivent seront retransmises sur le réseau, contribuant à améliorer la couverture des régions dépourvues de base de réception à terre.

Toutes les cibles reçues avec SailGrib par le navire (au centre) sont retransmises sur le réseau AISHub

Le partage des données de navigation

En plus du partage AIS, les applications peuvent partager leurs données de navigation. Les données atmosphériques du navire en temps réel : vitesse et direction du vent, pression, température de l’air, et les données hydrologiques : vitesse et direction du courant, température de la mer, selon les instruments connectés à l’application.

Si tous les plaisanciers équipés de SailGrib ou de Weather4D activent le partage de  leurs données en cours de navigation, cela créera un maillage intéressant permettant de comparer les données réelles relevées aux prévisions météo et océaniques. On pourra même envisager d’ajouter le calcul instantané de la hauteur des vagues et leur période, en utilisant les capteurs internes, par exemple l’accéléromètre 3 axes combiné au capteur de pression atmosphérique des iPad.

Ainsi les bateaux de plaisance deviennent, de fait, des stations météo envoyant les données instantanées relevées depuis leurs positions respectives. Cela peut intéresser, outre les plaisanciers eux-mêmes, des organisateurs de rallies, des associations de propriétaires, des clubs, et même, pourquoi pas, des services météo.

Envoi de la position et des données partagées lors d’un accès aux serveurs de Weather4D pour un téléchargement GRIB avec un Iridium GO!

Le partage privé sur un “Cloud” dédié

A partir de l’enregistrement des données de route, trace, météo et hydro, un site web dédié est en cours de développement afin que les navigateurs puissent collecter sur des comptes privés leurs données, mises en forme sur des pages spécifiques (graphiques des traces, livre de bord, photos, textes, etc) qu’ils pourront partager avec leurs proches de façon sécurisée.

A l’heure où les réseaux sociaux sont devenus la norme de communication, SailGrib et Weather4D unissent leurs moyens pour créer un véritable réseau nautique au service de leurs utilisateurs, grâce au partage volontaire de leurs données — partage qui reste toutefois absolument facultatif — tout en accroissant la sécurité générale. Une initiative qu’il convient de saluer.

–––
(¹) Disponible dans Weather4D toutes versions, prochainement dans SailGrib.
–––

Facebooktwittermail

Auteur : Francis

Depuis 2009 formateur conseil indépendant en informatique pour la navigation de plaisance. Traducteur de plusieurs applications de navigation sous iOS et MacOS. Professionnel de la navigation de plaisance pendant plus de 25 ans, je dispense de la formation aux applications ainsi que du conseil et de l'assistance pour l'intégration des appareils mobiles (tablettes, smartphones) à bord des bateaux de plaisance.

7 Commentaires

  1. Bonjour,
    il y a quelques années je vous avais demandé si un émetteur Ais retransmettait les positions qu’il recevait en plus de la sienne. Vous m’aviez répondu
    que c’était impossible à cause du nombre trop important de données.
    Voilà qui est donc fait, et c’est efficace…

    • C’est effectivement toujours le cas pour les transpondeurs AIS qui utilisent les longueurs d’onde VHF, alors que les applications utilisent le réseau cellulaire, permettant de gros volumes de données.

  2. Bonjour Francis,
    je me régale, je suis 4 mois par ans sur l’eau et je vous suis, j’avoue que je ne comprends pas tout mais!!!!
    Donc je pense que cet hiver je vais venir me former chez vous, pour profiter un peu mieux du matériel que je possède à bord.
    Continuez c’est super.

  3. Bonjour Francis
    Je suis un fan inconditionnel de W4D pour la météo, mais j’ai des réserves pour la navigation. Je suis actuellement sur L’ile De Povidencia entre Cuba et Panama, et en dehors de la navigation hauturière qui ne demande pas trop de détails pour les cartes, des que l’on s’approche des côtes, il faut basculer sur INavX et les cartes navionics si l’on veut de la précision pour atterrir.
    Les carte UKHO et SHOM (hors zones françaises) sont d’une très grande imprécision.
    Y a t il qq chose de prévue pour avoir accès à des cartes précises partout dans le monde ?
    Car c’est vraiment la seule chose qui ne va pas avec W4D, mais elle est essentiel quand on parcourt les océans.

    • Effectivement, à ce jour certaines zones ne sont pas couvertes en détail. C’est le cas du bassin oriental de la Méditerranée, de certaines zones d’Amérique centrale, du Chili, et quelques autres. Avec plus de 2000 cartes internationales, SHOM et UKHO couvrent la majeure partie des zones fréquentées par la plaisance. On peut y ajouter les cartes des services hydro du Brésil, Argentine, Venezuela, Bahamas… Concernant la Méditerranée, très fréquentée, Geogarage est en cours d’adapter les cartes ENC S-57 pour Weather4D (couverture Espagne et Croatie dans la prochaine version de W4D). Mais il reste des zones exotiques non couvertes, heureusement fréquentées par une minorité de plaisanciers.
      De ce fait, Au regard du faible prix des applications sur nos appareils mobiles, il est raisonnable de doubler la couverture avec les cartes Navionics (Navionics Boating ou iNavX) qui permettent de compléter par des détails à peu près corrects mondialement. De plus l’intégration récente de la base de donnée ActiveCaptain donne à Navionics Boating un rôle de guide nautique intéressant.
      Pour des raisons techniques et commerciales, il n’est pas envisagé de supporter les cartes Navionics dans Weather4D.

  4. Bonjour,
    Très satisfait de Weather 4D dans l’ensemble, j’ai une petite question:
    Je navigue en mer Égée. Je suis actuellement près de Leros.
    Les cibles AIS n’apparaissent pas à l’écran à l’est de 26° Est.
    Par contre elles sont détectées par l’alarme.
    Aucun problème pour les voir à l’ouest de ce méridien.
    Pouvez vous m’éclairer ?
    Cordialement
    Régis Doucet

    Weather4D sur iPad Air